Academy

« Si les musées n’existaient pas, il fallait les inventer » dixit Princesse Yabre Juliette Kongo

La cérémonie officielle à l’occasion de l’atelier de renforcement de capacités des acteurs et actrices de musées a eu lieu ce jeudi 29 juillet 2021. Elle s’est tenue à Ouagadougou plus précisément à la salle de conférence du ministère de la culture des Arts et du tourisme (IMMEUBLE KAFANDO). Cet atelier se déroulera du 29 au 30 juillet. Il a pour thème: Quel musée pour le BURKINA FASO ?

Mme SAWADOGO Alimata, DG des ARTS

L’opérationnalisation de cet atelier est une étape déterminante pour discuter de l’avenir du patrimoine culturel en général et de la vie de nos institutions muséales en particulier. Ces deux jours de tables rondes, de conférences et de panels permettront aux acteurs de musées de se pencher sur la place du musée au Burkina Faso. Les thématiques posées sont les suivantes : Le musée serait-il un luxe pour un pays comme le nôtre ? Faut-il les mettre sous verrou et passer à autre chose ? Le musée peut-il s’inscrire dans la dynamique d’amorcement du développement durable tel qu’inscrit dans les différents référentiels de développement économique et social? Nos musées s’inspirent-ils de nos réalités ? Quelles sont les raisons de cet état d’abandon de nos institutions muséales ? Autant de questionnements sur lesquelles les participants tenteront d’apporter des solutions durant ces deux jours. ‹‹ L’insécurité et la maladie font que les gens sont de plus en plus absents dans les musées. Pourtant nous avons besoin de financement. Surtout de la part des BURKINABÈ et nous voulons qu’ils prennent en charge le problème des musées. D’où l’importance et la pertinence d’un atelier dont le signe est : Quel musée pour le BURKINA FASO ?›› dixit Mme SAWADOGO Alimata, DG des ARTS.

L’honorable PRINCESSE YABRE JULIETTE KONGO, marraine de l’activité.

Cet atelier permettra d’asseoir durablement une synergie d’actions, pour impulser un modèle de musée viable pour le BURKINA FASO qui pourra s’adapter aux objectifs et exigences de progrès et de participation citoyenne. ‹‹ C’est dans un cadre de défis à relever pour les musées du Burkina Faso que l’ APMBF ( ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DE MUSEEDU BURKINA FASO ) a bien voulu convier les acteurs pour une réflexion sur le musée du Burkina Faso. Vous savez tous que le musée est un socle de notre patrimoine. Le lieu de préservation de conservation et de promotion de notre patrimoine culturel et il est temps qu’on puisse réfléchir pour trouver des solutions au bon fonctionnement de ces lieux, pour la génération future›› déclare Mr SEDGO SOULEYMANE BAOWENDSOM CHRISTIAN président de l’ APMBF.  La marraine de l’activité l’honorable PRINCESSE YABRE JULIETTE KONGO  n’a pas caché sa satisfaction vis à vis des organisateurs de cette activité en ces termes : ‹‹ Nous allons ensemble relever les défis qui s’imposent à nous parce que c’est avec le musée que nous pouvons enseigner la jeune génération ce qu’est le patrimoine culturel de notre pays. Nous avons le devoir générationnel de transmettre tout ce que nous avons comme valeur à la génération suivante. ››

                                                                                                                                                                      Aida N’douonmou

 

Les plus lus

To Top