Academy

PASSATION DE SERVICE AU BBDA :

« Je n’ai pas la prétention d’avoir tout réussi, j’ai simplement le sentiment d’avoir accompli ma part de mission » Wahabou Bara.

Le nouveau DG du BBDA, monsieur Samuel Garané a pris officiellement fonction ce lundi 26 juillet 2021. La passation de service a eu lieu au siège du BBDA. Il a reçu son certificat de prise de service des mains de Alimata Sawadogo/Tanly Directrice Générale des Arts.

Moïse Kohoun Secrétaire Général du BBDA, le représentant de monsieur Wahabou Bara recevant le certificat de cessation de service de Alimata Sawadogo/Tanly Directrice Générale des Arts

Le conseil des ministres de ce jeudi 22 juillet 2021 a nommé monsieur Samuel Garané au poste de DG du BBDA. En outre, il est juriste et administrateur des services touristiques. Il remplace donc Wahabou Bara qui a reçu son certificat de cessation de service. Pour des raisons de santé, le DG sortant, monsieur Wahabou Bara, a été représenté par Moïse Kohoun, Secrétaire Général du BBDA. C’est donc lui qui a reçu le certificat de cessation de service et a donné le discours de monsieur Wahabou Bara. Il remercie a cet effet le président du Faso Rock Marc Christian Kaboré, l’ancien ministre de la culture Tahirou Barry, le ministre Issouf Sawadogo, l’ancien ministre Abdoul Karim Sango, la ministre Elise Foniyama Thiombiano/Ilboudo, ses collaborateurs, ses collèges, les titulaires de droits, sa femme, sa famille, ses amis, et un hommage à ses prédécesseurs. Aussi, il félicite et souhaite un plein succès à monsieur Samuel Garané. L’occasion était également pour lui de dresser un bilan de certains acquis de ses 5 ans de fonction.

Monsieur Samuel Garané recevant son certificat de prise de service

« En 5 ans passés au BBDA, nous avons, sans vouloir paraitre prétentieux pu réaliser certains acquis » dit-il

Monsieur Wahabou Bara doit ces réalisations à la rigueur du personnel du BBDA, aux cadres du ministère qui appuient techniquement le BBDA, aux différents ministres qui ont toujours été sensibles à la question de droits, aux partenaires techniques et financiers, au gouvernement tout entier et aux membres du BBDA. Des réalisations parmi lesquelles on a :

-La mise en place de l’assemblée générale des sociétés qui parachève le processus d’implication des créateurs dans les instances décisionnelles en 2016 ;

-L’opérationnalisation du premier plan stratégique de développement du BBDA 2017-2020 qui aura permis l’augmentation des collectes ;

-L’amélioration et le respect du calendrier de répartition ainsi que le paiement des droits des auteurs aux ayants droit ;

-La mise en place d’un fond d’aide aux membres âgés, conformément aux statuts du BBDA. Ce fond permet de soutenir à hauteur de 100 milles francs par trimestre tous les créateurs ayant 15 ans d’ancienneté au BBDA et âgés de 55 ans qui sont au moins dans la détresse ;

-La mise en place d’une commission technique et d’identification des œuvres littéraires et artistiques (CTIOLA) avec des sections comme la musique, l’audiovisuel, les arts graphiques et plastiques, les arts dramatiques et le théâtre. La CTIOLA est un organe qui veille à une saine déclaration des œuvres et une meilleure affectation des coefficients aux œuvres ;

-La finalisation des manuels de procédure des différentes directions ;

-Le paiement électronique des droits et la sensibilisation des acteurs pour une bancarisation de leurs droits ;

-L’adoption de la loi 048 portant protection de la propriété littéraire et artistique et ces textes d’application en tenant compte des nouvelles mutations de l’environnement numérique ;

-L’adoption du deuxième plan stratégique 2021-2025 pour assurer la continuité dans l’exécution coordonnée des missions ;

-Une meilleure structuration des fonds de promotion culturelle ;

-L’adoption du projet de développement de la filière musique et ses nouveaux modèles à l’organisation mondial de la propriété intellectuelle. Dont la mise en œuvre est prévue pour la période  2022-2024.

-La baisse des frais de gestion ;

-En ce qui concerne spécifiquement la ressource humaine constituée par le personnel, des mesures de motivation suivantes ont été menées à leurs profils : l’augmentation des frais médicaux et paiement total de l’augmentation de salaire de 4% du décret de 2012 en 2018, la relecture du statut de personnel, avec l’adoption de la nouvelle grille indemnitaire entrée en vigueur le 1 janvier 2020.

« Je n’ai pas la prétention d’avoir tout réussi, j’ai simplement le sentiment d’avoir accompli ma part de mission. Car même si ces résultats obtenus paraissent satisfaisants, il y a lieu de reconnaitre en toute humilité que beaucoup reste à faire » ajoute le DG sortant, Wahabou Bara.

Wahabou Bara, DG sortant. Il donne quelques exemple de défis sur lesquels le nouveau DG devrait se pencher : la poursuite de l’élargissement de l’assiette de collecte des redevances de droits, l’intensification de partenariat avec les médias pour la sensibilisation sur les droits d’auteurs, la finalisation du plan de carrière pour le personnel du BBDA, la dotation d’un nouveau siège etc.

Le DG entrant est conscient de l’ampleur de la tâche dans cette fonction

« Je mesure la portée  d’une telle confiance de la ministre en ma personne, ainsi que les énormes défis et attentes qui sont lié à cette fonctions » dixit Samuel Garané. Il a eu une pensée affective à l’endroit du Directeur sortant et reconnaît qu’il a effectué un énorme travail. Il résume les priorités de sa nouvelle fonction de Directeur en 4 points.

_ Achever la plénitude du dispositif juridique de la loi 048 portant protection de la propriété littéraire et artistique ;

_Travailler à optimiser le recouvrement des droits auteurs ;

_Axer le travail sur la transparence dans la gestion des droits collectifs ;

_Prendre en compte les nouvelles Technologies, formes d’exploitations des œuvres littéraires et artistiques qui se développent.

Par ailleurs, il entend mettre en place une démarche collective pour réussir sa mission et affirme sa pleine disponibilité au monde culturel et des arts. A ses collaborateurs, il évoque la nécessité de se mobiliser, de faire preuve d’abnégation et d’initiative. Notons que son prédécesseur, monsieur Wahabou Bara avait pris fonction le 29 juin 2016. Alimata Sawadogo/Tanly, Directrice Générale des Arts a représenté madame la Ministère et la Secrétaire Générale du  Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT). Etaient présents à cette cérémonie de passation de service, quelques directeurs généraux, inspecteurs généraux des services, chargés de mission et conseillers techniques du MCAT, ainsi que quelques acteurs de l’art et des faitières d’artistes.

                                                                                                                                                   Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top