Tapis Rouge

Le FESPACO à CANNES : Consolider de nouveaux partenaires

La 27è édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou se tiendra du 16 au 23 octobre 2021 à Ouagadougou sous le thème : «Cinéma d’Afrique et de la Diaspora, nouveaux regards, nouveaux défis».

 

C’est le Sénégal qui a été choisi cette année comme pays invité d’honneur. Le Délégué Général Moussa Alex Sawadogo et la Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme Dr Elise Foniyama ILBOUDO/THIOMBIANO séjournent depuis quelques jours en France à CANNES, à la fois dans le cadre dudit festival de CANNES en tant qu’invités, mais également pour présenter les contours de la prochaine édition.

Depuis l’annonce de la date de la prochaine édition, l’industrie cinématographique africaine se mobilise pour cette grande rencontre. D’autant plus que le comité d’organisation parle d’innovations. Après donc Ouagadougou, Dakar, voici la délégation burkinabè qui s’apprête à présenter ici à Cannes, sa troisième conférence de presse.

Dr Elise Foniyama ILBOUDO/THIOMBIANO, Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme

Il sera essentiellement question de mettre en lumière le FESPACO au cœur même de ce festival de CANNES qui bat son plein en ce moment. Une première d’ailleurs pour une autorité burkinabè d’y participer.

De quoi parlera-t-on concrètement ?

Le Délégué Général du FESPACO saisira une fois de plus cette tribune pour présenter le programme général de cette 27è édition qui sera constituée des sections artistiques et des sections parallèles avec bien sûr en toile de fond ; la compétition officielle. Une part belle sera donc faite aux cinq différentes sections que sont ; les fictions longs métrages, les films documentaires longs métrages, les séries télé et films d’animation, les courts métrages (fictions et documentaires) et les films d’écoles africaines et cinéma. Tout en mettant en exergue la dimension artistique dans la création, le FESPACO donnera la possibilité aux cinéastes de présenter à volonté leurs œuvres. Qu’elles soient en compétition ou non à travers les sélections diverses telles que ; PERSPECTIVES, PANORAMA, SECTION BURKINA, FESPACO CLASSICS et FESPACO SUKABE.

Moussa Alex SAWADOGO, Délégué Général du FESPACO

L’autre point essentiel de la tenue de cette conférence de presse ici à CANNES, c’est la recherche des partenaires financiers. Quoi de plus normal d’y figurer dans ce marché mondial du film.

En Afrique, le financement du cinéma est en train de faire sa révolution. L’argent public de l’Occident devient de plus en plus rare. Les modes de production, sont également plus flexibles grâce au numérique et les canaux de financement sont orientés vers le secteur privé. De nos jours, nos cinéastes jonglent pour tourner leur film. Certains bénéficient d’abord du financement classique par le biais des chaînes de télévision internationale qui ont un regard vers l’Afrique. D’autres reçoivent (pour ceux qui sont chanceux) des subventions, soit de l’Etat ou des Fonds d’aides locaux, mais malheureusement, cela ne suffit pas.

La présence de la Ministre aura donc un caractère, non seulement plus institutionnel mais, elle pourra convaincre les partenaires techniques et financiers présents à CANNES afin qu’ils s’orientent vers l’Afrique et notamment cette biennale africaine fédératrice.

La rencontre est prévue pour ce jour 12 juillet à 16h30 à l’hôtel Gray d’Albion.

Hervé David HONLA

 

 

 

Les plus lus

To Top