Regards

BENEDETTA : l’Homosexualité en milieu religieux

Le célèbre réalisateur Paul Verhoeven revient une fois de plus au-devant de la scène avec son nouveau long métrage en compétition officielle à CANNES «BENEDETTA». C’est un film qui relate sans faux fuyant, les mésaventures d’une religieuse italienne accusée de mysticisme et d’homosexualité. Il a été présenté le vendredi 9 juillet 2021 à CANNES.

 

Mathématicien/Physicien hollandais de formation, Paul Verhoeven a embrassé le 7è Art par le truchement de son service militaire au sein de la Royal Dutch Navy. C’est en 1971 qu’il réalisera son premier long métrage «Business is business » (les affaires sont les affaires), puis s’enchaînèrent une armada de films ponctués par de nombreuses distinctions. Paul Verhoeven, c’est : 60 années de carrière, 6 distinctions, 34 films et 32 nominations.

 

Paul Verhoeven revient

«Benedetta» présenté à Cannes, est une fiction qui relate la vie mystérieuse de cette sœur religieuse de la fin des années 70,  dans la cour des Archives d’Etat de Florence. Tout est parti d’une historienne américaine Judith Brown qui découvre en écrivant, les traces d’une enquête d’une religieuse italienne du XVII siècle, Benedetta Carlini de Vellano.  Elle s’autoproclamait être mystique. En effet, elle aurait passé sa vie religieuse à affirmer avoir des visions célestes voire chthoniennes, tout en clamant qu’elle était une messagère de Dieu.  On l’a accusé également d’être coupable d’acte sexuel sur les autres sœurs à cette époque où l’homosexualité et même la sexualité au sein du couvent étaient scandaleuses tout comme de nos jours.

Un film qui a refusé du monde dans la salle et le public a réagi par un tonnerre d’acclamations à la fin de la représentation.

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top