Academy

Nadine Dionou, une passionnée du théâtre

Voyage autobiographique, une pièce théâtrale, a été joué ce samedi 03 juillet 2021. Présentée par Nadine Dionou, elle parle de son vécu. Cette représentation a eu lieu à l’Institut Français.

Pendant une quarantaine de minute, Dionou Nadine a égayé son public avec une dose de ‘’folie’’, de danses, de chants dans sa pièce théâtrale. Elle a fait son spectacle avec son public en lui donnant la parole, le faisant danser avec elle, en lui demandant d’imiter certaines de ces actions. On n’a pas été dans une situation de scène dite par un seul personnage, mais d’une représentation participative.

En outre, Dionou Nadine est une comédienne, danseuse, performeuse burkinabè. Sa représentation qui s’intitule voyage autobiographique, est un autre regard qu’elle a créé quand elle était en Allemagne pour un échange scolaire. « Mais comme on le dit, l’art on le tire comme on le veut. C’est la réalité vécu de tout un chacun. Partout où on va on est des étrangers et on doit s’adapter et se modeler. Et moi j’ai essayé de mettre ce vécu sur scène à travers ce que je sais faire qui est le théâtre » ajoute-t-elle. Elle a fait cas dans sa pièce du fait que le monde soit vaste et qu’il existe plusieurs langues parlées dans le monde. Comme message final elle appelle à plus d’unité et de tolérance.

Aussi, elle a travaillé sur cette pièce en ligne avec son équipe qui était ici au Burkina, car elle était hors du pays. « Vu que j’étais un peu dos au mur, j’ai pris en gros trois semaines pour construire ce spectacle. Pour la représentation du jour j’ai répété que deux jour » dit-elle.

Le théâtre est une passion pour elle. En plus, elle aime beaucoup travailler le physique et la danse. Cette représentation a donc été la combinaison de ces trois passions. Elle espère donc faire plus que ces ainés et a pour objectif d’inculquer les valeurs aux enfants. C’est pour cette raison qu’elle donne des cours au Saint Viateur depuis deux ans maintenant. « J’ai envie de beaucoup travailler avec l’humain à travers le théâtre. Parce que je sens que ça apaise, ça soulage. Je suis aussi sur un autre projet, où je travaille avec les femmes déplacées internes avec le soutien de l’association Teltaaba et de sa directrice Aicha Bissongo. C’est tout cela en fait, guérir, soigner, réparer ou donner goût, parce que le monde, il commence à faire peur sur tous les fronts » affirme-t-elle.

En 2009, elle a remporté le prix de la meilleure interprétation féminine au Festival Internationale des Ecoles Supérieures d’Art Dramatique de Rabat (FIESAD). Aussi, elle a fait l’école supérieure de théâtre Jean Pierre Guingané en 2015 et a suivi des formations en danse, régie son et lumière. Ensuite, en 2020, elle sera acceptée au prestigieux Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Grâce à son talent, elle a voyagé en résidence en Allemagne, en France, en Bruxelles et d’autres pays.

Enfin, à l’issu de son spectacle, elle a lancé un appel à l’aide dans sa démarche afin qu’elle puisse se consacrer pleinement au théâtre dès son retour à Paris. Vous pouvez la soutenir par ce numéro orange money 67-26-09-20 ou sur cette cagnotte : https://www.okpal.com/nadine-dionou-au-conservatoire-national-de-paris

                                                                                                                                                                                Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top