Ladies

Borov et Dôrô : Une sortie discographique couplée

La sortie des albums intitulés respectivement «KAAKUDJI» de l’artiste musicien DÔRÔ KALANDJIBO et “ESPÉRANCE” de l’artiste musicien BOROV LE MESSAGER a eu lieu ce samedi 26 Juin 2021 à 16 heures à la maison des jeunes et de la culture de Larlé. Ces albums ont été parrainés par M. ISSA KOUSSOUBÉ et TIM WINSEY.

Borov Le Messager au micro

DORO KALANDJIBO, à l’état civil KALANDJIBO DÔRÔ, est une chanteuse Sana née autour des années 1980 à Niakoré, elle chante dans sa langue maternelle qui est le SAN et en DIOULA. Elle a chanté depuis toute son enfance jusqu’à se marier. Mère de quatre (4) enfants.

En effet après bons nombres de prestations «freestyles» surtout dans sa localité à Niakoré, elle s’est retrouve à Ouagadougou pour ses premiers pas en studio. Elle subira beaucoup de formations vocales et artistiques au studio de l’arrangeur Mister Webs (le NAABA dans les studios de PRODUCTION). Dôrô en sort avec un album de six titres et un clip vidéo tiré de sa collaboration avec BOROV LE MESSAGER.

Son album intitulé «KAAKUDJI» qui veut dire S’UNIR en français, nous propose les titres, notamment ; KAAKUDJI, LOROPE, DJEMA, CINÉMA, DJINMIN. La thématique générale gravite autour de l’unité, l’amour, la solidarité etc.

Dôrô Kalandjibo

Le second produit issu de la structure que manage Ben Teri est celui de l’artiste VALENTIN TORO BORO dit BOROV LE MESSAGER. C’est un jeune artiste musicien originaire de NIANKORÉ, un village de la province du SOUROU.

Il aura bourlingué partout dans la sous-région ; Mali, Bénin, au Ghana, pour des formations dans plusieurs centres et espaces culturels. A la fois musicien, danseur, chanteur, acteur, il développa plusieurs aptitudes. En 2006, il formera le groupe musical dénommé LES INTÈGRES et fera sa première entrée en studio pour en sortir avec le titre «BURKINBILA». Il sera lauréat en 2014, du concours RAJS (Réseau Africain Jeunesse Santé).

Le public s’est déplacé massivement

A l’issue de trois années d’écriture, de répétition et d’enregistrement, il nous revient avec son album «ESPÉRANCE» qui comporte six titres que sont : DJARABI, YARAKANDA, MAMAN AFRICAIN, DJIECIEN, SOUNGROUYA, TING BIIGA, ESPÉRANCE. Il chante également ; l’amour, la bravoure, la paix, l’espoir

L’album «ESPÉRANCE» est un style tradi-moderne qui gamberge autour d’un mélange de rythmes SAN, MANDINGUE et MOORE. Pour cette occasion, première du genre, les invités sont sortis massivement pour magnifier la culture Burkinabè.

Amity Méria, marraine des deux artistes

La marraine artistiques AMITY MERIA, n’a pas caché sa satisfaction en ces mots : «Je suis très heureuse d’être la marraine de ces artistes. Ces deux albums tirent leur source dans notre tradition et c’est rare aujourd’hui de voir des albums de ce genre très colorés avec la culture de chez nous. Un bon mélange de la culture Moagha, Dioula et San. C’est vraiment du jamais vu depuis certains temps. C’est avec beaucoup de bonheur que je me retrouve ici ce soir et je demande aux journalistes de les accompagner afin que ces cultures qui sont très riches puissent être connu et redécouvert par tous à la fois chez nous et en dehors». Conclut-elle.

Aida N’Douonmou

 

Les plus lus

To Top