Academy

Festival Basga de Zorgho

La cérémonie d’ouverture du festival Village du Basga de Zorgho a eu lieu ce jeudi 24 juin 2021. Elle s’est tenue sur le terrain du CLAC de Zorgho. Ce festival est à sa 8ème édition. Il vient en marge de la fête coutumière du chef de Zorgho.

Depuis 2011, le festival du village de Basga se tient au bonheur des burkinabè dans la ville de Zorgho. Il est le festival des musiques modernes et traditionnelles. L’année passée le festival s’est déroulé sur 3 trois jours, mais cette année il s’étendra sur 04 jours. C’est-à-dire du 24 au 27 juin 2021. « C’est un festival qui a été mis en place pour apporter un plus à la fête traditionnelle, le naabasga » explique le promoteur Luc Noundia Kaboré.

En plus, il entend à travers ce festival, faire la promotion des artistes locaux et en même temps faire découvrir les nationaux. On peut ainsi dire qu’il a réussi son pari car son événement a pris de l’ampleur et est aujourd’hui l’un des plus grands événements du pays. Les gens convergent des 4 coins du Burkina, non pas seulement pour saluer le chef de Zorgho, mais aussi pour prendre part au festival. Donc pendant ces 04 jours il aura lieu, d’éminents concerts avec plus d’une trentaine d’artistes. Vue la qualité sonore, les festivaliers vivront de bon moment avec 90% de live.

 

Lors de cette cérémonie d’ouverture le promoteur a également remercié tous ceux qui l’accompagnent financièrement, techniquement, dans la logistique… et un remerciement particulier à l’endroit de Seydoni Burkina S.A, de la SODIBO, Techno-sécurité. Le maire de la ville de Zorgho Jacques Kaboré était présent. Il a salué la tenue de ce festival dans sa commune et a demandé aux festivaliers de fêter dans la modération. La patronne du festival, Dr Elise F. Ilboudo/Thiombiano, ministre de la culture des arts et du tourisme, s’est fait représenter par Ambroise Ouédraogo, haut-commissaire de la province du Ganzourgou. Lui a également félicité monsieur Kaboré pour l’initiative qui valorise la culture du pays.

Les autorités coutumières étaient également présentes et le Banogo Naaba a pris la parole au nom du chef de Zorgho. Il a évoqué la clémence de Dieu pour que la paix revienne au pays. Egalement, il a transmis les félicitations du chef aux organisateurs.

 

Aussi, cette soirée était riche à travers la prestation de troupes locales comme la troupe féminine warba de Zorgho. Etaient également présents sur le podium Habibou Sawadogo, Zidass Zidass et bien d’autres artistes. En outre, une minute de silence a été observée à la mémoire des civils et FDS tombé suite aux actes terroristes. Environ 30 000 festivaliers sont attendus. « Pour les éditions prochaines il faut dire que probablement on va changer de cite. A l’occasion du 11 décembre, la commune de Zorgho va bénéficier d’une place de la nation, qui est déjà en chantier. Nous allons dès l’année prochaine délocaliser le festival. Aussi, nous allons essayer d’ajouter une foire d’exposition » ajoute Luc Noundia Kaboré. Il estime le budget du festival à 32 million. Notons aussi qu’en 2014 et en 2020 le festival n’a pas se tenir.

Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top