Live

Fête de la Musique à Bobo-Dioulasso :L’association Kambanda ratisse large

 

La capitale économique et culturelle burkinabè Bobo-Dioulasso, accueille depuis samedi 19 juin, une série d’activités marquant la célébration de la fête internationale de la Musique. C’est l’Association Kambanda qui semble porter le projet dans la ville de Sya.

 

Armel Kam Sié, Directeur du Musée de la Musique et promoteur de la Fête de la musique

Organisée sous le thème «Musique, Réconciliation et TIC ; défis et perspectives», la fête de la musique à Bobo-Dioulasso a intensifié ses activités sous le signe du rassemblement. Les leaders des différents corps de métiers (politiciens, chefs coutumiers, artistes musiciens, acteurs culturels…), sont réunis depuis 72h au Musée de la Musique pour des échanges musicales et débats. Après la cérémonie d’ouverture le samedi dernier en présence de l’honorable Député Moussa ZERBO, de Thierry Millogo, Président de la Commission Nationale des Arts, de Diarra Sanon, Maire de  Kologo, le week-end  a été aussi marqué par ce panel animé par le journaliste Youssef Ouédraogo, le Directeur du CENASA, Seydou Zongo dit Zêdêss et l’artiste musicien Freeman Tapily sur le thème : «Réseautage sur les festivals : Opportunités pour les acteurs culturels »

L’Honorable Député, Moussa ZERBO

Ce débat a surtout été bénéfique pour l’ensemble des acteurs œuvrant dans la filière musique. Selon Youssef Ouédraogo, ces échanges doivent nécessairement aboutir à la création d’une véritable plateforme d’expression et de diffusion des œuvres musicales des artistes burkinabè dans les festivals.

Les conférenciers Youssef OUEDRAOGO, Seydou ZONGO dit Zêdêss et…

…Freeman Tapily assurent les débats au Musée de la Musique

Ainsi, trois grands concerts seront organisés tous les soirs. Un car podium se charge également de sillonner la ville en distillant la musique. Des visites guidées du Musée de la musique suivies d’une journée dédiée au don de sang sont également à l’ordre du jour. «La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent » Pablo Casals (Artiste, compositeur, musicien, violoncelliste).

C’est la raison pour laquelle, le promoteur Armel Kam Sié entend faire de cette célébration chaque année, un pôle de sensibilisation sur les rôles des musiques dans le développement socio-économique du Burkina Faso.

Hervé David HONLA   

Les plus lus

To Top