Edito

Fête de la Musique 2021 : Appel à la solidarité pour la Ministre

 

Depuis près de quatre décennies, le monde entier célèbre, chaque 21 juin, la fête de la musique. Cette année encore, le Burkina Faso, pays de Culture par excellence, va sacrifier à la tradition, avec des manifestations éclatées çà et là. Je voudrais saisir l’occasion pour traduire mon amitié et mes encouragements à tous les acteurs de la filière de la musique.

 

Je salue leurs contributions à l’équilibre social, à la socialisation et au rayonnement culturel du Burkina Faso à l’étranger. Cette dynamique a été rendue possible, grâce à la conjugaison d’une volonté politique et d’une mobilisation forte et collective des acteurs culturels. En 2018 déjà, une réflexion sur l’avenir de la musique burkinabè avait découché sur de fortes recommandations visant son ascension. Mon département ministériel, préoccupé par la promotion et la valorisation de notre patrimoine musical, multiplie des actions concrètes, qui participent à la mise en œuvre du programme du président du Faso, y relatif, appelé « Programme d’excellence musicale ».

 

Il a procédé, entre autres, à la détection et à la formation de 40 jeunes talents musicaux, à la mise en œuvre du statut de l’artiste, à travers la formalisation de la profession d’artistes et la délivrance de la carte professionnelle. Cette édition de la fête de la musique se tient dans un contexte particulier dans notre pays, marqué par une double crise sécuritaire et sanitaire. Cette contingence prive des artistes amateurs et confirmés de nombreuses opportunités et de certaines scènes.

 

La présente célébration, plus qu’une fête populaire de réjouissance, est aussi un grand moment de recueillement et de résilience. Elle symbolise le refus de la résignation, et marque du coup, la force inépuisable de créativité et de renouvellement de nos braves artistes. Je les invite à garder la même ferveur, à faire davantage preuve d’unité, de solidarité, de créativité, d’originalité et d’audace, afin de crever l’imaginaire plafond de verre, et de porter notre musique sur les plus grandes scènes internationales.

Bonne fête à toutes et à tous ! Vive les artistes ! Vive la musique burkinabè !

Dr Elise Foniyama IlBOUDO/ THIOMBIANO

Les plus lus

To Top