Paroles d'interet

AFRIYELBA rend hommage à son géniteur

La cérémonie de remise de prix du concours Yannick Sankara a eu lieu ce samedi 29 mai à l’Institut Goethe. Ce concours récompense le meilleur article culturel. Il est à sa première édition et l’objectif est de rendre hommage à feu Yannick Sankara.

Yves Nébié de Info Sciences Culture recevant son 1er prix des mains de Baba Hama

Le 1er prix de ce concours revient à Jean Yves Nebié, avec son article ‘’Des répétitions à la diffusion théâtrale ; dans les coulisse de «Terre ceinte» », journaliste à Info Sciences Culture. Farida Dicko, remporte le deuxième prix avec son article, ‘’L’artisanat, ce moyen de survie des femmes déplacées et réfugiés’’. Son article a été publié dans Queen Mafa. Laeticia Sadongo, occupe la 3ème place. Son article est intitulé : ‘’Portes ouvertes sur la cours royale de Tiebelé’’, publié dans son blog, cultureettraditionsbf.

Aussi, l’heureux gagnant du jour dédie son prix à Yannick Sankara. «Tout d’abord, je dédie ce prix à Yannick Sankara. Il était un vrai bosseur et ne se décourageait presque jamais. Chaque fois, il était sur le terrain et dans tous les événements culturels. Vraiment, il a participé à rehausser l’image même du journalisme culturel, qui n’avait pas bonne presse. C’est un honneur pour moi de marcher sur ses pas. Que ce prix me revienne, c’est vraiment un sentiment de satisfaction» affirme Jean Yves Nebié. Il est rédacteur en chef du journal Info Science Culture.

Augustin Sankara, représentant de la famille du défunt

Pour les membres du jury, il a mérité cette première place. Son œuvre a particulièrement retenu leur attention, de par son originalité et son respect des critères. «C’est la diffusion d’une pièce de théâtre, qui s’est déroulée au théâtre des Recréatrales. J’ai participé aux répétitions, un fait rare, on m’a autorisé à y participer. J’ai, pu voir comment les gens travaillaient sur la pièce, comment ils interagissaient, le metteur en scène, ceux qui travaillent derrière avec la lumière, le son, les stagiaires. Ce sont des gens, ils se trompent, mais, le jour de la représentation, on ne le voit pas. Donc c’est l’ambiance autour de la création de cette pièce, les répétitions, que j’ai mis en valeur» explique-t-il. Le jury était composé de Cyr Payim Ouédraogo, Directeur de publication de Info Sciences Culture, Christine Sawadogo journaliste culturel, Hyacinthe Sanou DG de Filinfo, et Marius Diessongo. A l’issue de la proclamation des résultats, ils ont eu à faire des recommandations. Telles : Définir clairement les genres journalistes, plus de rigueur dans la sélection des articles, un seul article par journaliste, les articles doivent être publié dans un média… Ils ont reçu au total 22 articles.

Imilo LECHANCEUX remettant à Farida Dicko (2ème) son prix

En effet, Yannick Sankara est décédé en février 2020. Il s’est consacré à la promotion des Arts et de la Culture du Burkina Faso et d’ailleurs. Jérôme Bationo, un ami du défunt résidant en Allemagne, est l’initiateur de ce concours. En plus de rendre hommage à feu Yannick Sankara, journaliste et fondateur de AFRIYELBA, ce concours se veut une tribune de promotion de l’excellence dans la production des œuvres journalistiques dans le domaine de la culture. AFRIYELBA est une agence en conseil et communication.

Leaticia Sadongo classée 3ème reçoit son prix des mains de George Bazongo

Enfin, Augustin Sankara, représentant de la famille Sankara, traduit la profonde gratitude de la famille à l’endroit de l’initiateur. Pour le parrain, M. Baba Hama, cette initiative est un hommage rendu à tous les journalistes culturels et ils devraient faire montre de persévérance.

Priscille Yènntéma

Les plus lus

To Top