Fashion

Mode au Burkina Faso : «Burkina Fashion» dénonce un plagiat

“Issa Sorgho n’est pas le premier…” Dixit Gontran Saré

Une conférence de presse pour dénoncer le plagiat d’un projet de mode au Burkina Faso. Cette action émane de l’Association Burkina Fashion. Elle a réuni, à cet effet, ce mardi 13 avril 2021, des hommes de médias au sein de la Maison des jeunes de Cissin.

 

C’est avec un air dépourvu de gaieté, que Gontran Saré, président de l’association ‘’Burkina Fashion’’ s’est exprimé. Avant tout ; cette association est née en 2018, dans le but de promouvoir et de valoriser l’art vestimentaire du Burkina. A la même année, elle a mis en place un projet de conception et de réalisation d’un catalogue, consacré aux créations de mode et aux sites touristiques au Burkina. La première édition de ce catalogue est sortie en décembre 2020. Alors monsieur Saré  affirme que l’association ‘’Burkina Fashion’’ fut le premier à mettre en place un catalogue de mode burkinabè. «On a appris, avec une grande surprise, le 5 avril passé, que Issa Sorgho a fait un lancement où il disait être le tout premier à sortir un catalogue de mode et de tourisme burkinabè. Mais on dit que ce n’est pas possible. C’est tout simplement faux ! Vu qu’on a été les premiers à faire sortir notre catalogue. On ne peut pas empêcher quelqu’un de sortir un catalogue. Au contraire c’est bien pour la mode burkinabè, que plus d’un catalogue soit sur le terrain. Mais, la paternité du tout premier catalogue de mode nous revient de droit. C’est vrai, on n’a pas pu déplacer la première dame, le Ministre des Affaires Etrangères et autres. Mais avec nos maigres moyens, on a pu sortir le tout premier catalogue» tel est le propos tenu par le président de l’association.

“…C’est vrai, on n’a pas pu déplacer la première dame, le Ministre des Affaires Etrangères et autres. Mais avec nos maigres moyens, on a pu sortir le tout premier catalogue” affirme le Président Gontran SARE

En outre, l’association va au-delà de ces affirmations et indique que son projet a été plagié. En effet, le concept qui a été lancé le lundi 05, affiche un contenu qui, selon l’association, l’appartient. Il estime que la seule différence entre les deux projets se situe au niveau du nom du catalogue. Dans son projet de mise en place du catalogue, il était prévu des sections qui tournaient autour :

  • Des présentations de créations de stylistes ;
  • Mettre en lumière des créateurs ;
  • Rendre hommage à des créateurs de la mode ;
  • Des pages dédiées aux sites touristiques, culturels et historiques pour renforcer l’attraction du Burkina Faso.

«On ne peut pas s’assoir pour réfléchir à comment faire avancer un projet, et du jour au lendemain, on retrouve un projet identique sur le terrain. Même s’il a pu réunir des personnalités derrière qui ont accouru, il devait tenir compte de nous les pionniers» s’indigne le Gontran Saré. Il a également indiqué que c’est par manque de moyen que l’association n’a pas pu réaliser certains axes du projet.

Les membres de l’Association BURKINA FASHION étaient présents

’Burkina Fashion’’ dénonce donc le plagiat d’idée et réclame la paternité du tout premier catalogue de mode burkinabè. C’est en compagnie de quelques membres de l’association et stylistes que le président a animé la dite conférence. On peut citer Diakité Aïcha chargé des relations extérieures, Compaoré Eveline membre, Bougma Denis styliste et membre et Songnaba Apollinaire Styliste. L’association veut de ce pas, protéger et défendre le fruit de son travail, vu que la deuxième édition de son catalogue est en vue.

Yenntéma Priscille

 

Les plus lus

To Top