Live

Festival ‘’TIEBELE GUIGANA’’ : Retour aux sources

Une plateforme de transmission

L’Association «Zenine Titi» de Tiébélé organise le ‘’TIEBELE GUIGANA’’. C’est un festival qui se tiendra du 29 avril au 1er mai 2020 à Tiébélé. Abraham ABASSAGUE, directeur du festival et ses collaborateurs ont animé une conférence de presse ce jeudi 15 avril. L’objectif est de présenter le contenu de ‘’TIEBELE GUIGANA’’.

 

Le festival ‘’TIEBELE GUIGANA’’est une initiative qui est à sa première édition. «C’est une initiative de promotion du patrimoine culturel immatériel kasséna. Parce que nous nous sommes rendu compte que la jeunesse est en perte grave et dangereuse de nos valeurs» affirme le directeur du festival. Le festival c’est donc donné pour mission de contribuer à l’éducation de manière générale de la jeunesse. Pendant ces trois jours, il y aura plusieurs activités :

  • Des formations au profil des jeunes ;
  • Des compétions sur le tir à l’arc et l’art culinaire ;
  • Des prestations d’artistes ;
  • Une parade avec la célèbre dance guerrière ;
  • Soirée Djongo ;
  • Soirée de contes et légendes ;
  • Soirée d’hommages au Dr. Mahamadou OUEDRAOGO, Dr. Lassina SIMPORE et le Pr. Ludovic KIBORA.

La presse a répondu présente

En outre, la particularité de cet événement est que 80% de son articulation se déroulera dans la transmission des valeurs sociales et la sensibilisation de la jeunesse sur les valeurs morales qui sont en pertes dans nos sociétés.

Egalement, l’association organisatrice de ce festival, «Zenine Titi » de Tiébélé, existe depuis 1990 à Tiébélé. Elle intervient dans le domaine du développement local, des arts et de la culture kasséna, mais aussi dans toutes les activités qui peuvent contribuer au bien-être des populations de Tiébélé. En toute initiative, il ne manque pas de difficultés. «Ce sont des difficultés financières, car il y a beaucoup de chose à faire vu que nous somme à notre première édition. L’autre difficulté, est celle de la route pour atteindre Tiébélé. L’état de la voie est déplorable» nous confie Abraham ABASSAGUE.

“Nous nous sommes rendu compte que la jeunesse est en perte grave et dangereuse de nos valeurs» constate Abraham Abassague

Il est par ailleurs Conseiller des affaires culturelles au ministère de la culture. Il lance donc un appel à toutes les filles et fils de Tiébélé, mais aussi à tous ceux qui se sentent proches ou concernés par la culture, d’accompagner ce festival.

Yenntéma Priscille

Les plus lus

To Top