Fashion

Traoré Natacha Djemira : Première Miss Yennenga

l’Ambassadrice du Faso Dan Fani

La toute première Miss Yennenga 2021 est connue. Traoré Natacha Djemira, candidate n0 3, est élue Miss Yennenga. La finale a eu lieu ce dimanche 11 avril 2021 à l’hôtel Laïco Ouaga 2000.

 

Au départ, elles étaient 102. Et seulement 27 ont pris part à la finale. Parmi ces amazones, une seule a eu le privilège et le destin de porter la couronne. Il s’agit de la jeune Traoré Natacha Djemira, étudiante en master 1 de Science de gestion. «Je suis vraiment très heureuse. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu et j’ai déjà beaucoup de projets. Des projets allant dans le sens de mettre en lumière et soutenir toutes les femmes» dit-elle. Elle affirme s’être donnée à fond pour ce concours.

En plus de la couronne, elle repart avec un chèque de 1 000 000 000 FCFA, la clé d’une voiture, un billet d’avion aller-retour à destination de son choix, et bien d’autres lots. Selon les membres du jury, le vote du public a été un plus sur le choix de la miss.

A cette finale, les candidates ont effectué toutes leurs sorties avec des tenues traditionnelles. Sorties à l’issue desquelles les membres du jury ont apprécié et sélectionné. Aussi, l’une des particularités de ce concours de beauté est qu’il n’y avait pas de discours mais plutôt une phase questions/réponses.

En outre ; Tall Anne Nafissatou, candidate n0 30, étudiante en deuxième année de science biomédicale est la 1er dauphine. Son prix est constitué d’un chèque de 500 000 FCFA, deux trophées  et d’autres lots. La 2ème dauphine a été la candidate n0 25, Diallo Haoua, élève en classe de terminal D. Elle repart donc avec un chèque de 250 000 F CFA et plusieurs lots. Par ailleurs, le trophée de la miss photogénique a été décerné à la candidate n0 23, Karambega Zenabou Fadilatou.

La Miss Cameroun 2020 était présente aux côtés de la promotrice de l’évènement Armelle NIKIEMA

L’objectif de ce concours était de magnifier la Femme burkinabè à travers le Faso dan Fani. Une démarche qui va en droite ligne avec la promotion de ce pagne et inspirée du concept ‘’Consommons locale’’ selon la promotrice. En la personne de Miss Armelle Nikiéma.  Animée par un sentiment de reconnaissance et de gratitude, elle s’exprime en ces mots : «Je traduis ma reconnaissance déjà à mon seigneur, Dieu tout puissant, à tous les partenaires qui ont cru en ce projet, à toutes ces personnes, jour et nuit, qui nous ont soutenu depuis le début de l’aventure. J’exprime également toute ma gratitude aux filles qui ont produit  un show inattendu». Toujours selon elle, une Miss ce n’est pas que la couronne, que les photos sur les réseaux sociaux. Donc, il y a un programme qui sera établi avec la Miss. Durant tout son mandat, cette dernière aura à exercer des activités qui vont impacter sa communauté. Notons que ce concours fait, de la promotion du Faso dan Fani, son cheval de bataille.

Priscille Yenntèma

 

 

Les plus lus

To Top