Live

Ouagadez : Panachage culturel

L’œuvre d’intégration

Le lancement de l’album ‘’Ouagadez’’ a eu lieu ce jeudi 8 avril 2021. Quatre artistes sont à l’origine de cet album. L’idée est de valoriser les cultures africaines, de promouvoir les échanges entre les cultures et de favoriser l’ouverture à l’autre. C’est la maison de production Nôm Roogo qui a produit l’album.

 

‘’Ouagadez’’ est un mélange culturel. Il est composé de neuf titres. Les thèmes abordés sont entre autres l’amitié, l’amour, l’identité culturelle, les problèmes de l’immigration clandestine, le terrorisme, le chômage, etc. En outre, la diversité culturelle des artistes confère à l’album une richesse inestimable. En effet ; le groupe est composé de Burkinabè et de Nigériens. De Ouaga à Agadez (ville du Niger), il propose donc une fusion musicale touareg et burkinabè.

On y trouve du Blues Touareg d’Agadez aux rythmes traditionnels modernisés de la région du plateau Mossi, en passant par le rock et le reggae. En plus, l’album est chanté en plusieurs langues telles le mooré, le français et le tamasheq (langue touareg). Les initiateurs de ce projet estiment qu’un groupe multiculturel tel que Ouagadez, peut transmettre des valeurs de solidarité, de vivre ensemble et de faire évoluer les mentalités sur les «étrangers».

Mahamadi Compaoré, directeur de Nom Roogo

Egalement, Mahamadi Compaoré, directeur de Nom Roogo revient sur la composition du groupe et ses débuts : «Les membres du groupe sont Cheick et Maoré du Burkina, Mohamed Emoud et son frère Ousmane Emoud de la ville d’Agadez. Nous étions déjà des amis. En fin 2017, j’ai créé une maison de production qui s’appelle Nôm Roogo, qui signifie la maison d’ambiance. Alors quand j’ai lancé l’entreprise, j’avais envie de faire une création, quelque chose qui va sortir de l’ordinaire et de valeur. Donc j’ai pris l’initiative de contacter Mohamed qui était au Niger et on a essayé de mettre le groupe en place. On a commencé à travailler depuis 2018 pour mettre en place cet album ».

Toumastanine-Keltamadri-Ilkanden

Trois titres de cet album ont retenu notre attention. «Toumastanine» est un hymne pour le vivre ensemble et nous invite à s’unir pour nos ressemblances. Ensuite, «Keltamadri», chanté en featuring avec Onasis, rappel que nos différences sont une force et que la tolérance est nécessaire pour construire l’Afrique de demain. «lkanden», encourage les jeunes à abandonner l’immigration clandestine et préconise plutôt un voyage légal. Les papiers représentent notre identité et ils permettent de voyager en toute sécurité.

En somme, le groupe a une vision à long terme, qui est celui de voyager partout dans le monde. Mais à court terme ; le groupe compte également se rendre au Niger pour présenter l’album. L’album est disponible au prix de 5000 FCFA au studio Nom Roogo au Burkina Faso.

Priscille Yenntéma

Les plus lus

To Top