Academy

Les Centres de santé s’imprègnent du Droit d’auteur

Deux communications en guise de plaidoyer

Le Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) a animé le 08 Avril 2021, dans la salle de réunion du Liptako Gourma, un atelier de sensibilisation des membres de l’Association des Promoteurs de Cabinets Médicaux, de Cliniques et Polycliniques Privés du Burkina (APROBCCLIB).

Le BBDA, est un organisme pluridisciplinaire chargé de la gestion de plusieurs catégories de droits d’auteurs et de droits voisins. Cependant la collecte couvre tous les domaines d’activités faisant appel à l’exécution publique d’œuvres.

Le Directeur Général du BBDA, Wahabou BARA au micro

L’exécution publique couramment appelée communication au public, concerne tout établissement au sein duquel des œuvres littéraires et artistiques sont exploitées. C’est la raison pour laquelle, cette structure cherche perpétuellement  de nouvelles niches de collecte des redevances de droits d’auteur.

Dans le but d’accroître le volume des recettes au profit des créateurs le BBDA a donc organisé cet atelier de sensibilisation des promoteurs et responsables de cliniques et de cabinets médicaux réunis au sein de leur association dénommée APROBCCLIB. Cette rencontre permettra également aux membres d’APROBCCLIB de mieux comprendre le droit d’auteur, les missions du BBDA et surtout, le bien-fondé du paiement de la redevance de droits d’auteurs.

Le choix de ces acteurs semble curieux et insolite, mais sachez que les structures de santé disposent des œuvres de l’esprit dans les chambres d’hospitalisation. Afin que tout soit clair dans l’esprit des personnels de santé, le BBDA a délégué deux experts pour donner deux communications. La première portait sur «Le fondement du droit d’auteur et les missions du BBDA» animé par le juriste Oumar SANON et le second ; «Principes de l’exploitation publique d’une œuvre de l’esprit : cas des cliniques et cabinets de soins» a été dispensé par Célestine TRAORE/SOU, Directrice du Réseau clientèle. La loi 048 portant protection de la propriété littéraire et artistique au Burkina Faso stipule l’importance du paiement de droit d’auteur par les utilisateurs des œuvres des créateurs. Le Directeur Général du BBDA, Wahabou BARA présent à cet atelier, en a saisi cette occasion pour modérer les échanges et les communications tout en exhortant l’APROBCCLIB d’accompagner les membres du BBDA.

Aïda N’Douonmou  

Les plus lus

To Top