Paroles d'interet

FESTIVAL UN VENT DE LIBERTÉ: NO COVID-19 DANS NOS PRISONS.

Une 11ème édition dans un contexte sanitaire précaire

Le dimanche 27 décembre 2020 à 10h30 la MACO (Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou) a été le théâtre du festival Un Vent de Liberté sous le thème : «Non covid19 dans nos prisons». Le festival a été initié par Idrissa Sawadogo dit Freeman Tapily, président de l’association African Culture…

 

En effet, le festival «Un Vent de Liberté» est aujourd’hui considéré comme le grand rendez-vous attendu par les Maisons d’arrêt et de correction et leurs pensionnaires.

Freeman Tapily, Promoteur du Festival Un Vent de Liberté

Cette 11e édition est consacrée à la lutte contre les maladies contagieuses telles que le SIDA, la TUBERCULOSE et surtout le covid-19. C’est Madame Hélène Marie-Laurence Ilboudo née Marchal qui a été la marraine de cette édition aux côtés de l’artistes Fadal Dey.

Les artistes se sont exprimés en version live devant les détenus

Présents à leurs côtés ; l’Ambassadeur de France au Burkina Faso Luc Hallade, le député Me Gilbert Noël Ouedraogo, Malika la Slameuse, Daisy Franck Siambo,  le Directeur de la MACO, les parrains et marraines des enfants incarcérés avec leur mère.

l’artiste Malika la Slameuse congratulant un enfant

Ce festival a concerné les maisons d’arrêt et de correction de Dedougou, Bobo-Dioulasso, Banfora, Ouagadougou et la MACA.

L’ambassadeur de France au Burkina Luc Hallade

Les artistes musiciens comme Smarty, Aly Véruthey, Natou, Frère Malkhom…ont rehaussé cette édition à travers leur prestation en live.  Repas communautaire, remise d’attestations, dons de vivres et matériels étaient les moments forts émouvants de cette onzième édition.

Mariam N’Douonmou

 

 

 

Les plus lus

To Top