Academy

SOTIGUI AWARD 2020: Les acteurs se prononcent

Des témoignages édifiants

Kevin MONE, Fondateur des SOTIGUI AWARD

L’hôtel Bravia a été le théâtre hier 13 novembre 2020, d’une rencontre VIP entre professionnels du cinéma avec en toile de fond, un honneur rendu pour la première fois aux acteurs et comédiens africains et de la diaspora. Invités par une structure de distribution TV/Radio de la place, ils ont rendu des témoignages édifiants aux SOTIGUI AWARD. Une soirée qui a été éloquemment présentée par Stéphanie Zongo, célèbre animatrice de la télévision BF1.

 

Apolline TRAORE (Réalisatrice)

«Je me suis fait belle pour vous!»

«Je félicite les SOTIGUI pour avoir eu cette belle initiative de mettre les acteurs et comédiens au centre de l’actualité cinématographique. Généralement ce sont toujours les réalisateurs qui sont à l’honneur, pourtant, c’est vous qui rendez nos films beaux et captivants. Un réalisateur ou une réalisatrice doit toujours être au combat et aujourd’hui, je me suis fait belle pour vous»

Marie Philomène NGA (Actrice camerounaise)

«Le bébé a grandi!»

«Normalement les SOTIGUI c’était cette année à Paris. Comme Dieu sait comment il fait les choses, ça se passe ici et je suis très heureuse que le Burkina l’accueille. Je suis particulièrement émue et j’aimerais tout simplement que l’on observe 1mn de silence à la mémoire de notre Champion d’Afrique le Président Jerry Rawlings…Il n’est pas parti très loin. Il a juste traversé de l’autre côté, il est présent d’une autre manière selon nos traditions africaines. Le cinéma du monde noir n’honorait que les réalisateurs alors que les acteurs sont seuls. Les meilleurs moments du cinéma et les émotions qu’on ressent, ce sont les acteurs qui les procurent. Je fier des SOTIGUI AWARDS ! Le bébé a grandi et il a déjà 5 ans. Il va encore grandir et grandir…Je voudrais insister sur une chose : Le métier d’acteur, c’est un métier qui s’apprend et c’est un travail. Un acteur africain ou autre, il doit vivre décemment de son métier. Je sais de quoi je parle ! Hollywood ou autres n’ont pas besoin de nous. Ils ne nous connaissent pas et ils ne savent rien de nous. C’est ici que ça se passe et c’est nous qui devons le bâtir. Voilà !»

Serges ABESSOLO (Acteur camerounais)

«Ouaga est l’endroit où il faut être»

«C’est toujours un plaisir de se retrouver à Ouaga. C’est même devenu un rituel grâce aux SOTIGUI. Finalement, Ouagadougou est l’endroit où il faut être pour rencontrer tous les acteurs du cinéma et autres personnalités qui travaillent dans le domaine. Je souhaite longue vie au SOTIGUI AWARDS»

Cheikh BADOU GAYE (Acteur sénégalais)

«J’admire beaucoup Apolline TRAORE»

«Je suis très honoré d’être ici à Ouagadougou parmi vous pour participer à cette cérémonie de distinction des SOTIGUI AWARD. Je remercie particulièrement Kevin Mone de m’avoir invité. Je remercie aussi tous les burkinabè et toute la diaspora de cet accueil chaleureux que vous m’avez réservé. C’est la première fois que je participe en tant qu’acteur à une cérémonie de distinction. J’ai 17 ans de carrière et j’ai joué dans d’autres films et c’est ici pour l’occasion de remercier la scénariste de «Maîtresse d’un Homme marié » et de remercier aussi Marodi de m’avoir fait connaître à travers le monde entier. Je vais remercier aussi une personne que j’admire beaucoup : Apolline TRAORE qui m’a fait joué dans son long métrage et m’a toute suite fait confiance quand elle m’a casté au Centre Culturel Français. Apolline Merci Beaucoup ! C’est notre fête aujourd’hui car il faut qu’on protège notre métier. Parce que sans ce métier, nous n’allons pas vivre. Les gens ont choisi d’autres choses, nous avons choisi le cinéma. Pour moi personnellement, c’est un métier que j’adore depuis tout petit. J’avais deux choix : entre le football et le cinéma. Je remercie mon père d’avoir reconnu que moi j’ai du talent et je suis fier d’exercer ce métier»

Amélie MBAYE (Actrice sénégalaise qui fêtait son anniversaire ce jour 13 novembre)

«Bravo de redorer l’image des acteurs»

«Les SOTIGUI me permet de rencontrer des gens qui certes me sont familiers mais aussi d’échanger avec ceux que je voyais uniquement à la télévision ou sur le grand écran. J’avais toujours été invité, mais je n’avais pas eu l’opportunité de venir. Bravo aux SOTIGUI de redorer l’image des acteurs et actrices africains et sa diaspora. Il nous reste encore du chemin à faire. Il faut tout simplement que le cinéma africain aille au niveau de Hollywood et autre»

Khalima GADJI (Actrice sénégalaise)

«Je ne m’attendais pas à être nominée»

«J’interprète le rôle de Marène Ndiaye dans la série «la maîtresse d’un homme marié» mais je ne m’appelle pas. Je suis content d’être là ce soir et je ne m’attendais pas à être nominé aux SOTIGUI AWARDS. Je suis entourée par des mentors et c’est une belle opportunité pour moi de rencontrer tout ce beau monde du cinéma africain »

 Olivier KISSITA (Acteur Congolais)

«C’est une grande chance pour moi»

«…Merci infiniment pour cette invitation. C’est un luxe de venir ici au Burkina Faso et surtout participer aux SOTIGUI AWARDS. Ça été pour moi, une grande chance de jouer le rôle principal dans la série «CACAO»

Issaka SAWAGOGO (Acteur Burkinabè)

«SOTIGUI est devenu mondial»

«…J’ai vu la vision mondiale des SOTIGUI AWARDS quand j’ai échangé avec le fondateur Kevin MONE. C’est encore une fois de plus le Burkina Faso qui lance cet évènement qui est devenu mondial aujourd’hui.  Le FESPACO quoi qu’on dise, est un tremplin pour le cinéma africain et ce sont les ramifications de cet évènement panafricain qui donne ce prestigieux évènement auquel on assiste aujourd’hui. Je suis tellement fier de tous ce que nous créons pour le cinéma africain. Je demande que cela ne s’arrête pas qu’au FESPACO ou aux SOTIGUI AWARDS qui sont devenus mondiaux, il faut qu’il ait encore et encore des créations comme ça. L’Afrique n’a pas de limite, c’est le monde entier qui délimite l’Afrique »

Hervé David HONLA

Photos (Sambiga Wambi)

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Les plus lus

To Top