Paroles d'interet

Redevance du Droit d’auteur : Le MPP règle sa quittance

Un acte citoyen

L’ensemble des partis politique du Burkina Faso entrera bientôt en campagne des élections couplées présidentielles et législatives du 22 novembre 2020. De nombreux artistes et auteurs compositeurs seront sollicités sur des plateaux des meetings. Plusieurs œuvres seront exploitées tous azimuts lors des campagnes. Il est donc normal que les utilisateurs de ses œuvres que sont ces partis politiques, s’acquittent du paiement des droits d’auteurs. C’est donc le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) qui aura été officiellement le premier Parti à s’acquitter de ses droits. C’était ce lundi 12 octobre 2020, en présence du Directeur du BBDA, Walib Bara sous les yeux des hommes de médias.

 

C’est en tant que responsable du département en charge de l’organisation des grands meetings, de la propagande et de la communication du MPP, que le maire de la ville de Ouagadougou Armand Béouindé s’est présenté au Bureau Burkinabè du Droit d’auteur (BBDA) avec son chèque de cinq millions de F CFA en main. Chèque qu’il a remis au Directeur du BBDA Walib Bara après avoir reçu son attestation. «…Ces multitudes de créateurs ; il faut bien qu’ils vivent de quelque chose. Donc, c’est la raison pour laquelle, nous avons pensé qu’il était normal que nous venions payer officiellement les droits d’auteur pour ces artistes qui vont nous permettre de bien agrémenter nos campagnes… » Affirme le Armand Béouindé.

“nous avons pensé qu’il était normal que nous venions payer officiellement les droits d’auteur” Armand Béouindé

Sachant que ce parti va bourlinguer dans les 13 régions, 45 provinces et 8 000 villages, il était donc indéniable qu’il s’acquitte de ses droits. Quant au Directeur général du BBDA qui a salué majestueusement ce premier geste légal fait par un parti politique au Burkina Faso à l’endroit des créateurs membres de son institution ; «C’est un acte citoyen que je salue grandement qui découle du plaidoyer que le BBDA avait fait l’année dernière à l’endroit des partis politiques surtout à l’orée des campagnes » affirme tout souriant, Walib Bara.

Cela  s’apparente à un appel lancé aux partis politiques de s’acquitter de leurs droits, car ils seront tous en campagne avec comme principaux vecteurs de rassemblement, les artistes musiciens et autres.

“je salue grandement cet acte citoyen qui découle du plaidoyer que le BBDA avait fait l’année dernière” affirme Walib BARA

Signalons au passage que le BBDA avait initié au côté du CSC (Conseil Supérieur de la Communication), un atelier de formation des partis politiques sur le respect du droit d’auteur. Il visait à communiquer aux acteurs politiques l’obligation du paiement de la redevance de droit d’auteur lorsqu’ils exploitent les œuvres de l’esprit lors de leurs différentes manifestations. Les œuvres des auteurs sont beaucoup exploitées par les candidats, sans qu’en retour ces derniers ne soient rétribués. Le geste du MPP est donc le premier du genre au Burkina Faso pour un parti politique.

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top