Academy

Jeu d’acteur: Un recadrage s’impose

Il était temps!

La structure AFRICASTING INTERNATIONAL MANAGEMENT a lancé depuis le 15 août dernier et ce pendant un mois, une formation en jeu d’acteur pour débutants et professionnels. Divers modules y sont dispensés dans les locaux de l’Université Swiss Umef Burkina à Ouaga 2000. Une opportunité pour votre magasine jeter un regard analytique sur ce métier qui suscite tant d’intérêt pour les jeunes.

 

Le jeu d’acteur d’acteurs est bien sûr essentiel au théâtre mais, il l’est tout autant au cinéma.

Concrètement ; d’où vient cette fascination pour un métier dont la technique et l’apprentissage semblent souvent, par manque de connaissance, accessibles à tous? En effet, la manière dont la société perçoit souvent l’acteur est une réelle illusion. Pourtant ; Il s’agit d’une profession à part entière. Ce que le public ne voit pas, c’est l’engagement personnel absolu du comédien dans son travail, et ce quel que soit son talent au départ.

C’est le fait de voir l’acteur à travers l’écran, de manière virtuelle et non de manière réelle, qui donne cet effet de prestige. Notamment, ce côté intouchable, précieux ou encore merveilleux et enthousiaste.

Issaka Sawadogo (A gauche) pendant la formation

En écoutant les propos d’Issaka Sawadogo (Veau d’Or du Meilleur acteur) : «Le jeu d’acteurs est un élément central d’un film. L’acteur est la matière même du cinéma, ce qui est représenté, ce que le spectateur voit et ce qui le touche en premier» , tout porte à croire que cette formation à Ouagadougou est la bienvenue.

En initiant cette session de formation, AFRICASTING INTERNATIONAL MANAGEMENT voudrait remettre à niveau nos différents acteurs afin qu’ils soient au diapason de la demande internationale. Ainsi donc ; cette formation se déroule sur trois niveaux. L’Actorat 1 et 2: Initiation (deux semaines de cours). L’Actorat 3 et 4 : Semi professionnel (trois semaines de cours) et l’Actorat 5 et 6 : Professionnel (Un mois de cours).

Le Ministre Abdoul Karim Sango (A droite) était présent au lancement aux côtés du DG de BF1 Issouf Saré, le Président de la CNA Thierry Millogo et la célèbre comédienne Mouna Ndiaye.

Il était donc important de s’appesantir sur ce module qui est très capital dans l’industrie du cinéma.   Surtout que le jeu d’acteurs est indissociable de la mise en scène. Car il permet de matérialiser les émotions des personnages ainsi que de les transmettre au public. Les acteurs peuvent faire donc ;  rire, pleurer, éprouver de la pitié au spectateur.

Mais il ressort que les types de productions soient cinématographiques ou télévisuelles ont également un impact sur le jeu d’acteurs. L’Acteur doit se familiariser et s’adapter à l’évolution constante des types de productions et de transmission qui changent avec le média. D’une part, chaque mode de transmission évolue à sa manière. Par exemple, le cinéma et la télévision sont deux modes de transmission à l’écran. Le temps de tournage pour la télévision est de plus en plus court tandis qu’au cinéma, le temps de production est plus long. Nonobstant nos cinéastes amateurs qui tournent des longs métrages avec du matériel dérisoire en deux ou trois jours. Il revient donc au comédien d’élaborer sa propre relation avec chaque médium.

La formation se poursuit jusqu’au 15 septembre 2020

C’est la raison pour laquelle ; certains acteurs apprécient prendre leur temps sur un tournage, tandis que d’autres se sentent mieux lorsque la rapidité de celui-ci les pousse à donner le meilleur d’eux-mêmes. Il en est de même pour le jeu sur scène ou à l’écran. En effet, certains aiment avoir un contact direct avec le public (théâtre), tandis que d’autres préfèrent le fait de créer une relation avec le public par l’entremise de la caméra (cinéma).

En réalité, chaque acteur est unique et se nourrit de ses expériences vécues dans le milieu artistique pour créer un personnage et communiquer celui-ci aux spectateurs. Cependant, il est certain que malgré l’influence qu’un directeur d’acteur peut avoir sur son comédien, chaque artiste a sa propre manière de travailler un personnage à partir d’une technique, même si cette manière peut se modifier avec le temps.

Quant à la différence qui existe entre un acteur et un comédien : voici ce que Louis Jouvet écrivait pour sa part : « L’acteur ne peut jouer que certains rôles ; il déforme les autres selon sa personnalité. Le comédien, lui, peut jouer tous les rôles. L’acteur habite un personnage, le comédien est habité par lui» (Réflexions du Comédien. 1938).

La formation se poursuit jusqu’au 15 septembre 2020 avec à la clé ; une attestation professionnelle.

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top