Ladies

«Zem Zem» de Miss Maya : Une reconversion réussie

L’artiste du peuple moaga

Cette œuvre musicale de six titres a été présentée ce samedi 15 août 2020 à la presse en présence de nombreux amis et connaissances de l’artiste.

C’est en 2013 que Miss Maya de son vrai nom Assetou Rouamba se fera connaître aux mélomanes burkinabè à travers son premier Long Play (LP) intitulé “Pang Ya Wendé“. S’en suit le single “Fo Belga Mam” en collaboration avec Salif Widga.

Quatre ans plus tard en 2017, elle reviendra avec son deuxième album “Poug-Paala“. Un opus de six titres qui a été favorablement  accueilli. Sa côte de popularité s’accroît et dans la foulée, elle rebelote avec un «Extended Play» baptisé “Kandam Yél lé“.

Disciple du genre coupé décalé au départ, Miss Maya explore aujourd’hui, un style urbain sur fond traditionnel. Son tout nouveau-né qui fait l’objet de la dédicace de ce jour traite de thèmes tels que : Le mariage, la jalousie, les commérages, l’amour. Ainsi, l’on découvre des titres comme Halte au mariage forcé, Zem Zem, Wend dabo, Kadem Yel lé, M’dole, Wend dabo Mix.

Pour Safi Kaboré, productrice et mère de l’artiste ; «Miss Maya mérite l’attention des mélomanes burkinabè d’autant plus qu’elle a perfectionné son art depuis le début de sa carrière». Bibata Dabo amie d’enfance de l’artiste dit être venue soutenir l’artiste et l’encourager dans ce qu’elle fait déjà si bien.

Bessy François SENI

 

 

Les plus lus

To Top