Libre Propos

Littérature : La corruption en Afrique, vue par Pascal BAMOUNI

 Un parchemin pour tout africain

La Cour de cassation a été le théâtre mardi 28 juillet 2020, d’une cérémonie de dédicace d’ouvrage de Pascal BAMOUNI. Intitulé «Aperçu du système africain de lutte contre la corruption », c’est un livre de 139 pages.

 

Membre du Conseil Consultatif de l’Union Africaine sur la Corruption et Conseiller à la Cour de cassation, Pascal BAMOUNI est une personnalité très avisée du monde de la justice et des droits de l’Homme. A travers son ouvrage, il partage sa vision et surtout son regard critique sur ce phénomène qu’est la corruption, notamment sur l’ensemble du système de lutte contre la corruption en Afrique.

La corruption freine la croissance économique, nuit à l’état de droit et entraîne un gaspillage de compétences et de précieuses ressources. Cet ouvrage est donc destiné à tous les africains qui considèrent la corruption comme un obstacle majeur au développement. En se référant à l’étude conjointe de la Banque Africaine de Développement(BAD) et l’OCDE, la corruption fait perdre au continent africain 148 milliards de dollars chaque année tandis que les flux illicites qui partent de l’Afrique sont évalués à 60 milliards de dollars. En effet ; lorsque la corruption  est omniprésente, les entreprises hésitent à investir face au coût nettement plus élevé de l’activité économique. Elle fragilise également les structures de sûreté et de sécurité telles que les services de police. Pire même ; la corruption met en péril la démocratie, la gouvernance et les droits humains en affaiblissant les institutions publiques sur lesquelles se fondent les sociétés justes et équitables.

Pascal BAMOUNI. auteur de l’ouvrage Intitulé «Aperçu du système africain de lutte contre la corruption »

C’est la raison pour laquelle, le Dr. Luc Marius Ibriga, Contrôleur Général d’Etat de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC),  en préfaçant l’ouvrage de Pascal BAMOUNI, a affirmé  « qu’il servira de document utile pour le monde de la recherche en ce sens qu’il aborde avec acuité la problématique de la corruption»

Pascal BAMOUNI (à Gauche) dédicace son ouvrage au Ministre de la Justice, Garde des Sceaux

Effectivement, en parcourant cet ouvrage, l’auteur dresse une analyse critique de l’ensemble du dispositif pour conclure par des propositions. Magistrat de formation, Pascal BAMOUNI intègre le corps de la Magistrature en 1995 comme juge d’instruction au Tribunal de Grande Instance de Gaoua. Plus tard il deviendra Président de ce Tribunal et celui de Tenkodogo. Il a été également Président de la Chambre Correctionnelle de la Cour de d’Appel de Bobo-Dioulasso. De 2011 à 2017, il sera Directeur Général de la politique Criminelle et du Sceau au Ministère de la Justice et de la Promotion des Droits Humains. En dehors de son poste actuel de Conseiller à la Cour de Cassation du Burkina Faso,  Pascal BAMOUNI est également Membre du Conseil Consultatif de l’Union Africaine sur la corruption depuis 2017.

Photo de famille autour de l’auteur

En s’adressant aux invités de la cérémonie de dédicace, l’éditeur Dr. Dramane KONATE a salué le courage et l’abnégation dont a fait preuve l’auteur. Car selon lui, il a abattu un travail très approfondi.

Publié aux éditions «Icra Livre », cet ouvrage intitulé «Combattre la Corruption, une option viable de transformation de l’Afrique. APERÇU DU SYSTÈME AFRICAIN DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION» est un véritable  parchemin pour de nombreux lecteurs.

Le Docteur Luc Marius Ibriga, Contrôleur Général d’Etat de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC), a préfacé l’ouvrage

Il est indéniable d’affirmer que la corruption provoque des dégâts épouvantables dans un pays. Elle détourne des fonds destinés aux services essentiels que sont notamment les soins de santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable, l’assainissement et le logement. La corruption des fonctionnaires également constitue une entrave majeure à la capacité du gouvernement à satisfaire les besoins fondamentaux des citoyens. Malheureusement, lorsque l’attribution des postes ne relève pas du mérite mais du népotisme, ce sont des perspectives qui se ferment. Pour les pauvres, les femmes et les minorités, la corruption se traduit souvent par un accès encore plus restreint à l’emploi. Cet ouvrage de Pascal BAMOUNI décrypte tout cela et donne des perspectives.

Hervé David HONLA

 

 

 

Les plus lus

To Top