Regards

Fonds exceptionnel d’Appui à la Culture et aux Arts : Le comité de partage du «Milliard» est installé !

Vous avez mon entière confiance!” Dixit SANGO

Le Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme (MCAT), Abdoul Karim Sango, a installé ce matin 20 juillet 2020 à 11h30, les membres du comité de gestion du Fonds d’appui exceptionnel aux acteurs de la Culture et des Arts. Ils sont au nombre de sept personnes dont  deux issus du ministère et les autres proviennent du secteur privé de la Culture et des Arts. Ils seront chargés d’évaluer les préjudices subis par la Covid-19, et détermineront les montants à affecter aux différents demandeurs.

 

“woiiya…woiiya…woiiya…woiiya !!! Ça chuchote ! Non je ne veux pas ! C’est clair et net ! Vous avez mon entière confiance » Le Ministre Abdoul Kareem SANGO

L’impact de la COVID-19 sur le secteur de la Culture et des Arts est perceptible à l’œil nu. Les évènements culturels étant les lieux de prédilection qui rassemblent plusieurs personnes, ont été purement et simplement suspendus. Toutes les filières sont en berne : le théâtre, le cinéma, la musique, les défilés de mode, la danse etc. Les conséquences économiques sont désastreuses ce qui a provoqué une perte significative et même drastique des ressources financières. Bref ; les acteurs culturels sont au chômage et leur source de revenu ont pris un coût fatal.

C’est dans cette optique que le gouvernement a pris des mesures idoines pour atténuer les effets de la COVID-19 dans le monde de la Culture et des Arts, le Président du Faso a instruit son gouvernement de mettre, dans un premier temps : 1 milliard 25 millions à la disposition des acteurs. Puis, après le plaidoyer du Ministre Sango, il a ajouté 225 millions. Soit un total de 1 milliard 250 millions F CFA. C’est ainsi qu’un premier groupe de travail avait été mis en place pour réfléchir sur les conditions et les modalités de répartition de ladite somme. Ce travail a été validé par le Gouvernement, maintenant, c’est  la phase décisive qui s’annonce.

Une partie des membres du comité de gestion autour du Ministre

Un comité de gestion du Fonds d’appui exceptionnel à la Culture et des Arts a été installé. Il est composé de sept personnes. Il s’agit de Thierry Millogo, Président du Comité, Abdoul Aziz ROUAMBA, rapporteur et cinq membres : Alphonse Tougouma, Salif Sanfo, Pakouknam Jean Baptiste Ouédraogo, Kou Lougue et Sophie Heidi Kam. Selon le Ministre ; ce Fonds est destiné pour soutenir les acteurs. «Ce n’est pas le fonds de soutien au Ministère !» Précise-il

La mission  essentielle de ce groupe sera d’évaluer les préjudices subis par la COVID-19. C’est également ce groupe qui va déterminer les montants à affecter aux différents demandeurs. Le groupe pourra faire appel aux services techniques  du Ministère de la Culture des Arts et du Tourisme pour l’accompagner.

La mission essentielle de ce groupe sera d’évaluer les préjudices subis par la COVID-19.

«Aujourd’hui, nous passons à une étape décisive. Parce que beaucoup d’acteurs se posaient encore des questions. Ils ne voient pas le milliard…ils ne voient pas le milliard ! Je pense qu’aujourd’hui c’est beaucoup plus concret… Pour ma part, je souhaite que l’équipe travaille en toute indépendance et en toute transparence.  Je le dis clairement et je désire que la presse le dise : En tant que Ministre, je ne souhaite pas m’immiscer dans votre travail ! Je ne veux pas que quelqu’un vienne me voir avec un dossier dans ce sens-là ! C’est vous qui évaluez et c’est vous qui déterminez les parts de chacun. Parce que les gens sont comme ça : ils bavardent et ils partent dans le bureau du Ministre : woiiya…woiiya…woiiya…woiiya !!! Ça chuchote ! Non je ne veux pas ! C’est clair et net ! Vous avez mon entière confiance » Eclats de rire des journalistes et des membres du comité dans la salle après les propos du Ministre.

Un rapport sera soumis au Ministre Sango qu’il validera sans aucune contestation. Ensuite ; dans les jours à venir, les communiqués seront diffusés afin que l’information passe le plus largement possible. Le Ministre insiste pour que la diffusion du comité soit faite sur l’ensemble du territoire national et même au-delà. «Parce que ça concerne tous les burkinabè. Qu’ils soient à l’interne ou à l’externe » renchérit le Ministre.  Dès l’installation ; le comité se donne deux semaines pour demander aux gens de déposer les dossiers.

“…pour nous, il n’est pas question de traîner avec le dossier” affirme Thierry Millogo »

Quant à la question sur la répartition des Fonds et du délai, le Président du Comité Thierry Millogo s’est montré intransigeant

«…Il y a eu un premier comité qui avait travaillé sur ce dossier. Les critères ont été définis. Il y a eu des quotas par filière. Le travail va se faire en tenant compte de la  première feuille de route qui a été validé par le Gouvernement. On ne pourra pas aller au-delà de ce qui a été fixé comme quota. C’est au regard des dossiers qui doivent être fourni que le comité va siéger et évaluer. C’est à l’issue de ça, qu’on pourra déterminer qui peut avoir quoi et comment ? Il n’est pas question que le partage soit équitable. On regardera les projets en fonction des filières ; le cinéma, les arts plastiques etc… Le Ministre souhaite que d’ici deux semaines que l’on puisse lancer les premiers communiqués. On va travailler en ayant en tête ce deadline-là.  Dès que nous allons réunir tous les outils qu’il faut pour piloter ; je pense qu’on va lancer rapidement. Parce que nous savons que le secteur est éprouvé, que les gens ont souffert et qu’ils attendent depuis un bout de temps cet accompagnement-là. Donc pour nous, il n’est pas question de traîner avec le dossier » conclut Thierry Millogo.

Hervé David HONLA

 

 

 

Les plus lus

To Top