freelance

Don de la diaspora au MCAT: Redonner du sourire au secteur culturel

 Le Ministre Sango n’a pas caché sa satisfaction

Sous l’égide de la promotrice de l’évènement TAPIS ROUGE INTERNATIONAL DE LA DIASPORA, Oumou Zerbo, une dizaine d’acteurs et promoteurs culturels de la diaspora burkinabè a remis un important don de matériel sanitaire pour lutter contre la Covid-19 qui sévit au Faso depuis plus d’un trimestre. La réception de ce don de matériel a été faite le 2 juin 2020 au sein du Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme en présence de son premier responsable, le Ministre Abdoul Karim SANGO.

 

C’est devenu aujourd’hui un secret de polichinelle. La diaspora burkinabè se caractérise par l’esprit créatif dont elle fait preuve depuis plus de cinq ans. Cette diaspora privilégie l’innovation et apporte des solutions idoines et en adéquation avec le contexte du pays. Il s’agit ici d’un cas essentiellement sanitaire. Donc, naturellement selon les fils et filles de la diaspora, il fallait réagir !

Depuis trois mois, le secteur culturel dans son grand ensemble, est en «confinement ». Pas d’activités majeures, pire ; certains sont inactifs. Afin de permettre une reprise progressive de leurs activités dans des conditions sanitaires appropriées, les promoteurs culturels de la Diaspora ont initié une grande collecte mondiale pour venir en aide au Ministère  de la Culture des Arts et du Tourisme dans cette lutte contre cette pandémie.

Présence des représentants des acteurs culturels de la diaspora

Ainsi donc ; un don de mille (1000) masques réutilisables confectionnés localement, mille (100) bouteilles de Gel alcoolisé pour les mains et quatre (4) dispositifs de lavage de mains ont été remis au Ministre Sango en présence de ses collaborateurs en l’occurrence le Directeur du BBDA (Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur) Wahabou Bara. Dans un élan de solidarité transfrontalière, les acteurs culturels de la diaspora ont répondu spontanément des quatre coins du globe à l’appel d’Oumou Zerbo. C’est entre autres:  Diane Ziekah/somda (Festival Burkina Faso In Ghana), Gerald Koala (Festival Ouaga New-York), Ibe Guebré (226 Production en Italie), Bebeto Lonsili (LONSILI Productions au Canada), d’Alima Ouédraogo (Faso Danfani Fashion Tag Hambourg en Allemagne), de Pascal Dimzoure (Festival de la Fraternité d’Abidjan en Côte d’Ivoire), de Boro Jean Baptiste (Nuit du Burkinbila/Hommage à la diaspora d’Italie), d’Abdoulaye Bance (Faso Merveille/ Nuit de l’intégrité en Italie), de Salif P. Sawadogo (frica Culture Productions en Italie) et d’Oumou Zerbo (Tapis Rouge International de la Diaspora à Houston).

Pour la représentante des acteurs et promoteurs culturels de la Diaspora, Asseto Ouédraogo : «Nous avons voulu accompagner le Gouvernement dans la lutte contre cette pandémie. C’est la raison pour laquelle, grâce à l’initiative d’Oumou Zerbo, le monde de la diaspora dans le milieu culturel a voulu faire ce geste. Les promoteurs d’évènements culturels de Houston, d’Accra, de New-York, d’Italie, du Canada, d’Allemagne, de Côte d’Ivoire, ont décidé de se mettre ensemble pour apporter leur contribution à cette lutte  contre le Covid-19 qui touche le Burkina Faso. Nous savons très bien que le monde de la culture est toujours le plus touché. Ce don vient donc pour accompagner les acteurs culturels. Certes, c’est une modeste contribution, mais nous savons que c’est assez consistant comme contenance. Nous souhaitons qu’à travers ce don, le monde de la culture puisse retrouver son sourire».

Oumou Zerbo (Promotrice de Tapis Rouge International de la Diaspora à Houston), initiatrice de l’activité

Très ému par ce geste et malgré ses nombreuses occupations, le Ministre Sango n’a pas voulu se faire conter l’évènement. Il a lui-même réceptionné ce don et s’est aussitôt lancé dans une véritable performance oratoire lourde d’enseignements dans le micro des Hommes et Femmes de médias.  «La Promotrice Madame Oumou Zerbo et l’ensemble de la diaspora Burkinabè ne sont pas restées indifférentes à la situation que nous vivons dans notre pays face à la pandémie de la COVID-19. C’est avec beaucoup de bonheur que j’ai accepté présider cette cérémonie pleine de sens. Car c’est la traduction d’une des valeurs cardinales de la culture africaine, notamment ; La SOLIDARITÉ qui est magnifiée !  Si la SOLIDARITÉ n’existait pas, comme j’ai coutume à le dire, ce monde souffrirait beaucoup plus.  Pas parce qu’il n’y a pas de ressources financières ou de ressources humaines, mais parce que ce monde cheminait vers un véritable cataclysme. Car, le fait de ne pas prendre conscience que le peu que nous avons, nous devons être à mesure de le partager aux autres ; nous perdons nos valeurs. Le Gouvernement à lui seul, ne pourrait pas. En fait, le Gouvernement, c’est qui ? C’est tout le monde ! C’est ensemble que nous allons changer la face de notre pays. Je pense que ce don va contribuer effectivement à réduire les cas de contaminations au Covid-19. J’espère qu’un très bon usage en sera fait. »

Quelles conditions faudrait-il réunir pour que les membres de la diaspora du Burkina Faso jouent un rôle productif dans le vivre ensemble ? C’est la SOLIDARITÉ à travers de tel geste.

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top