Ladies

Fédération des Associations Nebnooma : Les Femmes au secours des Femmes

Redonner du courage aux familles

Le don ou un acte de générosité n’est pas une activité marginale, ni un luxe. C’est un élément central de la vie commune et du lien social. C’est exactement dans cet esprit que la fédération des associations féminines NEBNOOMA, a offert un important don de vivres aux associations féminines de la ville de Ouagadougou le mardi 19 mai 2020 au sein de son siège sise au quartier Karpala.

Le don sous ses formes multiples joue un rôle central dans toute société, même la société moderne. Mais comme nos sociétés ne regardent que ce qu’elles peuvent compter, ce rôle est sous-estimé. On refoule le don dans la sphère du parfaitement gratuit, qu’on juge marginale. Et le don n’est pas pris en compte dans la plupart des analyses économiques. Le don est plus largement essentiel à la création et à l’entretien du lien social, car la société est composée de personnes qui cherchent à créer et entretenir des relations, à se plaire en créant des liens entre eux, et ils le font en se faisant mutuellement des dons.

Les représentantes des associations

La présidente de cette fédération des associations des Femmes Nebnooma, Béatrice Ouédraogo a fait preuve d’une grande solidarité aux côtés de la quarantaine des associations qui n’a pas marchandé leur présence massive ce mardi 19 mai à Karpala.

Honorée par la présence de Naaba Boulga et des présidentes des associations, cette cérémonie a eu l’insigne considération de s’appesantir sur cette pandémie de Coronavirus à travers des séances de sensibilisation sur les mesures barrières et des témoignages des Femmes qui traversent des moments pénibles au sein de leur famille respective.

«La bravoure de ces dames en temps difficile est à saluer.” dixit Béatrice Ouédraogo

 

Pour la Présidente Béatrice Ouédraogo ; «La bravoure de ces dames en temps difficile est à saluer. Je les invite à rester soudées et unies pour travailler afin de relever les différents défis qu’elles auront à faire face. C’est une période difficile pour les femmes car, il est ardue  de tendre la main à leurs enfants, de remplir le panier de la ménagère et surtout de demander l’impossible à leur mari». C’est pour cette raison que la fédération ne pouvait rester indifférente. Les présidentes des associations qui représentent les femmes, ont reçu des mains du Naaba Boulga et de madame Béatrice Ouédraogo, une centaine de sac de maïs, des cartons de savon liquide et bien sûr des cache-nez.

Le Naaba Boulga est venu apporter son soutien

En faisant ce geste, l’association souhaite réitérer cette action tant que le besoin se fera sentir,  jusqu’à l’éradication définitive de cette triste pandémie. Les Présidentes des associations se chargeront de répartir ces vivres aux femmes des familles en situation de précarité. Car l’entraide est importante dans cette période laborieuse.

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top