Academy

Un «Plan» pour sauver l’année scolaire

En attendant le déconfinement

Dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 le Ministre de l’Education Nationale a présenté le plan de riposte de son département au cours d’un point de presse.

Un plan bâti autour de quatre (04) axes stratégiques que sont l’utilisation de TIC pour la continuité éducative ; la reprise des cours; l’information, la sensibilisation, la communication et la coordination de suivi-évaluation. “Depuis 2016, le système éducatif burkinabè souffre des conséquences de la crise sécuritaire que vit notre pays du fait des attaques terroristes dans certaines régions.” C’est le constat qu’a fait le premier responsable du département de l’éducation Stanislas Ouaro dans sa déclaration liminaire. Ensuite, de poursuivre que ” malheureusement, la situation de rupture scolaire s’est exacerbée en mi-mars 2020 avec la survenue de la pandémie du COVID-19». Un impératif qui selon le Ministre de l’Education, oblige son ministère “à trouver les voies et moyens pour offrir à l’ensemble des élèves qui ne vont plus à l’école, un minimum éducatif à même de soutenir les acquis   scolaires, de les protéger et de leur faciliter le retour en classe dès que la situation redeviendra normale.”

Pour ce faire Stanislas Ouaro et son équipe compte s’appuyer sur les ressources pédagogiques numériques existantes et celles à créer, à travers la mise en place d’un dispositif d’enseignement /apprentissage à distance au profit des élèves/ apprenant du préscolaire, du primaire, du post-primaire, du secondaire et de l’éducation non formelle. Pour ce faire, il s’appuiera sur les canaux de communication suivants : les médias publics et privés, les applications numériques avec ou sans connexion internet, les polycopies ou annales. En ce qui concerne la reprise des cours Stanislas Ouaro estime qu’une reprise des cours est conditionnée par l’allègement de certaines mesures gouvernementales comme la mise quarantaine de certaines localités, les horaires de couvre-feu, la fermeture des marchés et yaars, la suspension des activités de transport en commun etc.  “L’allègement de ces mesures permettra la reprise de la vie économique toute chose qui facilitera la reprise des cours“, a-t-il précisé.

Le plan de réponse pour la reprise des cours va prendre en compte des mesures préventives comme le nettoyage et la désinfection des structures d’éducation non formelle, le port obligatoire de masques, et le lavage des mains en collaboration du ministère de la santé. Des mesures administratives et pédagogiques sont prévues dans le cadre du plan de riposte. Ainsi sur le plan administratif, il sera procédé à un réaménagement du calendrier de l’année scolaire 2019-2020.

Cette date de reprise des cours sera fixée par le gouvernement suivant l’évolution de la pandémie. Sur le plan pédagogique, la première activité dans chaque classe portera sur les mesures préventives du COVID-19.

Bessy François SENI

Les plus lus

To Top