Le Coup d'OXYGENE

Comment promouvoir son œuvre en temps de crise ?

 Le rassemblement virtuel

Depuis Six jours le Burkina Faso est plongé comme la plupart des pays, dans une crise sanitaire sans précédent. Depuis la seconde guerre mondiale, le monde n’a jamais été aussi «asphyxié». Le Covid-19, non seulement fait couler beaucoup d’encre et de salive, mais, il fait des ravages et a installé une véritable psychose dans la société. L’industrie culturelle principalement, est à l’arrêt. La plupart des filières sont en confinement total. Face donc à cette frayeur morbide, quelles actions nos acteurs culturels peuvent mener afin que leurs œuvres restent néanmoins au-devant de l’actualité ?

 

Vidas le Brillant

S’il est une émotion qui semble de plus en plus partagée, c’est bien celle-ci: l’angoisse. Difficulté à gérer sa vie artistique ou à tout mener de front, l’anxiété reste difficile à décrire et à reconnaître. Résultat, on a parfois du mal à admettre en être victime. On abandonne tout en croisant les doigts que la situation se décante dans les plus brefs délais.  Pourtant, pour s’en défaire, rien de tel que d’en parler et surtout passer à d’autres méthodes plus efficaces et plus subtiles.

Plus de rassemblements publics ni privés ; donc plus de spectacles. Profitez de cette situation pour promouvoir vos œuvres à travers les médias. Faites-vous interviewer. De nombreuses radios locales, télévisions ou des blogs ou journaux en lignes pour ceux qui font la musique, seront ravies d’interviewer les artistes. Contactez ces médias pour faire connaitre vos nouvelles œuvres et raconter votre parcours musical.

Rovane

Ne négligez surtout pas Facebook, Twiter, Youtube, Snapchat etc. Réactivez ces plateformes et normalement ils doivent  faire partie de votre artillerie du parfait musicien. Etre présent sur les réseaux sociaux, ce n’est pas seulement parler du coronavirus (vous n’êtes pas médecin), mais de parler de votre actualité. Vos œuvres, vos prochaines dates dès que la situation s’améliore. Bref soyez utile et optimiste sur la toile et ne parlez que vos œuvres. Redynamisez votre page de fans tant au niveau de l’organisation qu’au niveau de la stratégie de communication virtuelle. Il est presqu’interdit de se regrouper physiquement, mais vous pouvez le faire sur la toile, via vos connexions en réseaux. Si vous n’êtes pas en mesure de gérer vos réseaux sociaux, demandez à un ami de devenir votre Community Manager.

Fadeen/malkhom

Profitez de cette période pour parler avec vos fans. Trop d’artistes ne prennent pas la peine, d’au moins liker un commentaire laissé par un fan. Montrez votre intérêt à ce qui en témoigne pour votre musique, interagissez avec votre public.

Quand vous publiez une image, une vidéo ou un de vos spectacles, ayez un contenu de qualité. Photoshoot, backstage vidéo, instant écriture… partagez avec vos fans des instants importants de votre vie d’artistes. Soigner votre page : photo de profil, photo d’en-tête, A-propos etc. Ne négligez aucun détail sur votre page d’accueil, c’est le levier séduction pour ceux qui voudront en savoir plus sur vous.

Profitez de ces moments de disette pour éjecter les personnes indésirables et toiletter votre bureau virtuel.

Diffuser régulièrement, mais utile. Et non des phrases du genre ; «C’est ici qui est doux » ou encore «Qui est où ? ». Plus vous diffuser de contenu, plus vous pourrez gagner en visibilité. Les idées de contenu sont illimitées et parmi celles qui fonctionnent : les covers de vos chansons.

Dez Altino

Les réseaux sociaux et autres plateformes sont de bons outils en ce moment pour véhiculer vos infos. Néanmoins vos fans cherchent toujours à en savoir plus sur vous. Votre temple sur la toile sera donc votre site Internet. C’est la meilleure vitrine de votre réputation. Vous pouvez par exemple ; mettre en avant votre projet de manière plus personnelle qu’avec une page Facebook. Un site Internet, c’est également l’occasion de prouver votre potentiel et votre légitimité. Car peu d’artistes indépendants ont leur propre site. Cela montrera votre sérieux et votre professionnalisme aux yeux, notamment les professionnels du secteur.

Tanya

D’autres part, pour ceux qui sont plus jeunes, en herbe surtout en quête de producteurs ou de managers ; ils peuvent se faire enregistrer sur leur smartphone ; des séances de free-style, des prestations acoustiques, des répétitions dans les homes studio, des tournages de clips etc.

Quelques artistes de la place sont en train de gérer à bon escient cette crise. Ils en profitent dans la mesure du possible :

Sofiano, Tanya, Kady Wendpouiré, Nana Bibata, Fadeen, La Jaguar, Rovane, Bil Aka Kora, Malicka la Slameuse,Hugo Boss, Pamicka, Dez Altino, Dj Levis, Vidas Korogo…

Hervé David HONLA

 

 

 

 

 

Les plus lus

To Top