Live

Festival de danse afro contemporaine : CANNES accueille les «Deux terres»

Les chorégraphes Adeline Raynaud et Claudel Bertili, invités d’honneur

La 8ème édition du festival international de danse afro contemporaine aura lieu les 10, 11 et 12 avril 2020 la MJC PICAUD de Cannes. Organisé par la Compagnie Téné et la MJC PICAUD, ce festival s’apprête à offrir au public, une série de spectacles ponctués par des expositions et master class.

Issa Aimé Ouédraogo, Fondateur de la Compagnie Téné

 Réputée être une danse très créative, la danse contemporaine compte de nombreux styles qui se sont développés à travers des chorégraphes européens et américains. Sa principale caractéristique réside sur les exercices au sol, la fluidité et surtout l’utilisation du poids du corps dans les mouvements ponctués par une grande mobilité. Cette danse particulière explore l’espace et la matière ainsi que toutes les parties du corps. L’Afrique est en aujourd’hui, le bastion de cette discipline qui connaît un essor considérable. Les rythmes et danses africaines associés aux expressions corporelles contemporaines donnent un spectacle époustouflant et émouvant.

La compagnie Téné fondée par le chorégraphe burkinabè Issa Aimé Ouédraogo développe depuis dizaine d’année en France, une forme de danse contemporaine toute particulière. L’Europe vient vers l’Afrique et vice versa, d’où le festival de danse et de musique «Les Deux Terres» qu’il a créé dans la ville de Cannes il y a aujourd’hui huit ans.

Issa Aimé Ouédraogo est considéré dans son pays comme l’Ambassadeur de la danse africaine en Europe. C’est à travers le ballet national en 2009, qu’il a développé d’autres formes et dérivés de la danse africaine et burkinabè en particulier.  «Dans la danse contemporaine, c’est la société qui nous guide. C’est en observant ce qui se passe autour de nous, que nous arrivons à monter nos créations. Raison pour laquelle, nous sommes contemporains car, nous vivons toujours dans le présent » explique Issa Ouédraogo.

Les chorégraphes Adeline Raynaud et…

Installé dans la ville de Cannes depuis plus d’une décennie, il a fondé la Compagnie Téné qui a engendré le Festival de danse afro contemporaine «Les Deux Terres» qui se déroule chaque année au mois d’avril depuis 2013 en étroite collaboration avec la MJD PICAUD. Un festival se veut fusionnel entre Nord et Sud d’où les Deux terres. C’est un brassage artistique qui met aux prises des chorégraphes européens et africains sur une même scène avec en toile de fond la musique. Ce festival aujourd’hui, embrasse plusieurs Arts de la scène (Musique, danse, théâtre) et Arts plastiques (Artisanat et photographie). Ainsi donc, durant le festival, plusieurs activités se déroulent en marge des spectacles.

…Claudel Bertili sont vivement attendus au festival

Pour cette 8è édition, une exposition photographique animée par Frederick de Faverney aura lieu du 7 au 11 avril à la médiathèque Romain Gary et la MJC PICAUD de Cannes.  Une exposition d’art artisanal aura lieu à la place de la Liberté à Cannes le 12 avril. Des soirées de contes seront données par le conteur burkinabè Modibo Sangaré. Des stages de danse seront dispensés par Adeline Raynaud danse Jazz et contemporaine le 11 avril de de 14h à 16h à la MJC  PICAUD et par Claudel Bertili pour la danse africaine, le même jour au même lieu,  de 16h à 18h. Ces deux chorégraphes professionnels invités d’honneurs, dispenseront des modules de danse aux participants et stagiaires qui se seront inscris au préalable.

La 8è édition du festival de danse et de musique contemporaine «Les Deux Terres», promet donc festif avec des repas africains communautaires ponctués par des soirées musicales.

Hervé David HONLA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

To Top