Libre Propos

Dez Altino continu de battre des records

Meilleure vente DRM

23 spectacles en 30 jours. 7 spectacles Live en 2 semaines. 94 diffusions du clip «Mak Daoré» sur 4 chaines TV en 60 jours. Maillot jaune en terme vente CD et téléchargement pour le compte de l’année 2019 dans le cadre des DRM au BBDA.

Dez Altino explose les compteurs ! Il crève l’audimat et marche sur l’industrie musicale burkinabè. En 14 ans de carrière, il n’avait jamais autant fait l’unanimité en une année. Après avoir défrayé la chronique en 2019, le Prince Nationale entame 2020, en trombe. Déjà deux trophées aux 12 PCA 2020 (artiste de l’année et artiste du public).

Submergé par les demandes de spectacles, cela ne lui empêche pas de partager ses dividendes à l’endroit des œuvres sociales et pour la jeune génération.

Selon l’auteur de «Beogo», un artiste qui vit de son art, devrait s’adjuger l’ensemble de la logistique qui compose son métier. Ainsi donc ; en plus de produire des jeunes artistes musiciens, le natif de Yatenga s’est doté d’un studio haut de gamme numérisé et insonorisé pouvant enregistrer «clé en main», toutes les vedettes internationales en live y compris la voluptueuse chanteuse américaine Beyoncé.

Fin organisateur devant l’éternel, l’artiste au sourire exubérant possède un sens inné dans la méthodologie. Toujours une oreille attentive à la critique, il n’hésite pas à rectifier au plus vite, la moindre anomalie dans sa carrière. A la fois curieux et espiègle, rien ne lui passe sous les nez. Il observe et scrute les tendances et les aspirations du showbiz mondial pour jouer sa partition et incarner son rôle.

Aujourd’hui Dez Altino est au firmament de son art, au pinacle de son talent et surtout au panthéon de la musique burkinabè. Vivement que les jeunes générations s’en inspirent. Pas seulement pour son genre musical mais surtout pour son sens de l’ordre et de l’humilité.

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top