Regards

Des supports de promotion et de diffusion du patrimoine touristique disponibles

Pour éviter de ternir l’image du Burkina Faso

 

La Direction Générale de la Valorisation et de l’Aménagement Touristique (DGVAT) au Burkina Faso, a donné un point de presse le 20 février 2020 relatif à la présentation des trois supports de promotion et de diffusion du patrimoine touristique. Une occasion pour les professionnels du tourisme burkinabè de rassurer les hommes et femmes de médias, de la bonne santé de la destination Burkina Faso.

Le document est disponible en version numérique sur support CD-ROM.

 

Le tourisme a toujours besoin des patrimoines culturels comme levier pour son développement durable. Dans plusieurs localités, préserver et valoriser efficacement le patrimoine ont contribué à attirer davantage de touristes.

Les effets positifs du tourisme sont indéniables pour un pays: il stimule l’économie locale, fait entrer des devises et génère des emplois. Il contribue également au maintien des traditions et des savoir-faire, à la conservation des sites et à la création de produits dérivés. Dans certains cas même, de grands groupes hôteliers et touristiques, soucieux de la préservation du patrimoine mondial, contribuent à restaurer certains sites, à préserver la faune et la flore ou à faire travailler la population locale.

Cependant, le tourisme interne connaît aussi un regain d’énergie. Il est donc nécessaire de favoriser la participation directe de la population dans ce travail, afin qu’elle jouisse des fruits apportés par ces activités. Les burkinabè doivent mieux comprendre la valeur du patrimoine et ce qu’il peut leur apporter comme bénéfices à moyen et long termes. C’est l’une des raisons pour laquelle, la Directrice Générale de la Valorisation et de l’Aménagement Touristique, Monique Ouédraogo a conçu à la disposition du public, trois types de documents. Il s’agit d’un inventaire des sites et attraits touristiques : synthèse et analyse, d’un répertoire des sites touristiques et des cartes touristiques.

1080 sites dénombrés, 399 ont été jugés majeurs et 466 sont considérés comme étant menacés

Désormais, le Burkina Faso possède une banque de données actualisée des sites et attraits touristiques. C’est donc 1080 sites et attraits touristiques qui figurent dans cet inventaire. Une séance de présentation a été faite séance tenante dans la salle. C’est un support numérique qui présente les listes complètes des sites par zone touristique, région administrative et commune. On y retrouve également de façon précise, des sites majeurs et les sites menacés en fonction des différentes localités. Parmi donc les 1080 sites dénombrés, 399 ont été jugés majeurs et 466 sont considérés comme étant menacés. Le document est disponible uniquement en version numérique sur support CD-ROM. Tout comme le répertoire des sites touristiques du Burkina Faso, qui est un regroupé d’informations générales sur le Burkina Faso. C’est un support qui présente les zones touristiques ; leur localisation, de manière illustrée et comment y avoir accès. Mieux encore, la liste des Guides de Tourisme, titulaires d’une carte professionnelle est également répertoriée.

“Ternir l’image du Burkina Faso ne profite à personne. Bien au contraire” affirme Dr Lassina Simporé

Quant aux cartes touristiques, c’est grâce à cet inventaire des sites et attraits touristiques que ce site a été créé. Ces différents sites touristiques sont représentés dans les cartes par zone touristique et selon leur nature. C’est en consultant le l’application UMAP à travers : http://imap.openstreetmap.fr/fr/map/burkina-faso-sites-touristiques 246520

L’objectif est de mettre à la disposition du public ces différents supports, n’est que purement et simplement communicationnel.  La sensibilisation demeure le moyen le plus efficace pour susciter cette prise de conscience et cet élan de patriotisme. Avec le développement du tourisme, la concurrence est de plus en plus vive entre les pays et les territoires pour attirer les voyageurs. Et les stratégies de promotion sont de plus en plus fines. L’extrémisme violent vient davantage créer une psychose au sein des populations et surtout des responsables des structures hôtelières et touristiques. La désinformation associée au manque de patriotisme peut contribuer à ternir la destination Burkina Faso.

La Directrice Générale de la Valorisation et de l’Aménagement Touristique, Monique Ouédraogo

Le Secrétaire Général du Ministère de la Culture des Arts et du Tourisme,  Dr Lassina Simporé a invité les uns et les autres à faire preuve de patriotisme. «Chacun doit magnifier son pays et sa localité. Ternir l’image du Burkina Faso ne profite à personne. Bien au contraire»

Par ailleurs, grâce  à ces supports, des partenariats avec des guides de tourisme pour que la promotion de la destination Burkina Faso figure parmi les axes majeurs, seront effectifs. Des  journalistes ou de tour-opérateurs seront régulièrement conviés sur les différents sites.

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top