Regards

Installation du comité national d’organisation de la SNC 2020

Un seul mot : Réussir

La 20è édition de la Semaine Nationale de la Culture aura lieu du 28 mars au 4 avril 2020 à Bobo-Dioulasso sous le thème : «Diversité culturelle, ferment de l’unité nationale». Considérée comme la manifestation culturelle la plus importante du Burkina Fao, il était important pour le Ministre de la Culture es Arts et du Tourisme, Karim Abdoul Sango, lors de l’installation du Comité National d’Organisation (CNO), ce samedi 15 février 2020, de rappeler l’importance que revêt cette activité.

 

Le Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim SANGO, dans sa posture favorite

C’est un comité d’organisation composé de quarante-six (46) membres répartis dans vingt (20) commissions comprenant trois (3) femmes. Avec à leur tête, Thierry Millogo, Président de la Coordination et président du CNO, ils auront pour mission de conduire à bon port cette édition qui s’annonce innovante. A en croire le Ministre et le Président du CNO, certaines «vielles» méthodes seront annihilées  pour laisser place à l’ingéniosité et à la transparence.

Créée en 1983, cette biennale participe à la volonté manifeste de l’Etat, de placer la Culture au centre des enjeux de développement. L’objectif majeur n’est autre que de favoriser une véritable interpénétration des communautés burkinabè aux fins de construction d’une nation riche en diversités culturelles.

“Réussir ou encore réussir” selon le Président du Comité National d’Organisation Thierry MILLOGO

Cette 20è édition se prépare donc à accueillir pendant six jours plus de 2000 artistes qui viendront de toutes les régions du Burkina Faso. Les différentes troupes et artistes rivaliseront dans plusieurs disciplines, telles que : les Arts du spectacle, l’art culinaire, les arts plastiques, les sports traditionnels, la littérature etc. C’est donc un gigantisme évènement qui a besoin des Hommes et Femmes à la fois issus du privé et de l’administration publique dynamiques qui prendront les reines de cette édition.

Le Ministre Sango n’a cessé, au cours de son «sermon» de requinquer la nouvelle équipe dirigeante. En présentant les grandes missions de cette biennale et les attributions des différentes commissions, le conseiller technique du Ministre, Dramane Konaté, très imbibé dans les questions du livre, d’où le lapsus lors de la présentation  des membres du CNO, est néanmoins revenu sur les missions des différentes commissions telles que : la Coordination dirigée par Thierry Millogo, les finances par Abdoul Aziz Rouamba, la communication et relations publiques par Séraphine Millogo/SOME, les jurys par Michel Saba, la foire artisanale par El Hadj Y. Diabi ou encore le festival en lui-même par  Hermann Sirima.

Le C.N.O de la SNC 2020 est composé de 46 membres avec seulement 3 femmes

Le Ministre comme dans ses habitudes régaliennes est revenu sur le caractère important de la SNC, tout en interpellant la nouvelle équipe de coordination. Il n’est pas passé par quatre chemins, non seulement pour les galvaniser mais également pour leur rassurer de toute la confiance qu’il a placée en eux.  Réussir la SNC 2020 selon le Ministre, ce n’est pas négociable !

“Une activité qui n’est pas dans le budget, si vous le faites, on va vous attraper et vous mettre en prison ! ” Dixit SANGO

«Vous devez faire preuve de très grande responsabilité. Ça doit se décliner à travers des principes tels que la transparence. Ce pays aime la rigueur les ragots. Premièrement ; Il faut donc être le plus transparent possible. Pas d’intérêt personnel dans la réalisation de cet évènement. C’est la collectivité nationale qui doit se réjouir de votre mission. Deuxièmement ; vous devez rester ouvert. Il faut avoir l’humilité de comprendre que ceux qui ne sont pas dans la commission peuvent vous être utile. Laissez à vous seul, vous ne réussirez  pas l’organisation. Troisièmement, faites participer les autres. Quatrièmement ; faites preuve de rigueur, de fermeté dans les positions que vous prendriez. Si vous voulez plaire aux individus, vous auriez échoué. C’est quand on dira que vous avez été méchant, qu’on dira que vous avez réussi. C’est vous désormais les patrons de l’évènement, ce n’est plus le Ministre. Je ne veux pas être celui-là qui vous bouscule de faire ceci ou cela. Développez votre génie créateur pour que l’on dise que cet évènement a été exceptionnel. Une activité qui n’est pas dans le budget, si vous le faites, on va vous attraper et vous mettre en prison ! Soyez efficace et efficient en utilisant peu de ressources avec de grands résultats» Conclut le Ministre.

Rendez-vous donc à Bobo-Dioulasso du 28 mars au 4 avril 2020 pour la SNC 2020 sous le thème «Diversité culturelle, fervent de l’unité nationale».

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top