Tapis Rouge

La question de l’homosexualité en Afrique

Encore un «SECRET»

L’actrice/Réalisatrice et productrice Prisca Zamblé a présenté en grande première son premier film «LE SECRET » le lundi 3 février 2020 au Ciné Nerwaaya à Burkina Faso à Ouagadougou. Un film qui évoque, à la fois de façon subtile et dans la controverse, l’homosexualité dans un couple dit «normal». L’intrigue, la polémique et le suspens sont essentiellement les facteurs qui accrochent les cinéphiles dans cette fiction tirée d’une histoire vraie.

Daniel Anoma (A gauche) jouant le rôle de l'époux homosexuel de Prisca Zamblé

Damien Anoma (à gauche) joue le rôle de l’époux homosexuel au côté de Prisca Zamblé

L’homosexualité en Afrique est très peu étudiée et l’homophobie africaine l’est encore moins. L’entrée récente du sujet de l’homosexualité dans les débats publics et populaires dans certains pays africains, dont la Côte d’Ivoire, s’est faite par le biais des faits divers, largement relayés par les réseaux sociaux et les médias locaux. Cette polarisation culturelle, morale et sociale s’opère dans un cadre où les industries de la culture contribuent à la mondialisation, non seulement des débats sur des sujets longtemps considérés tabous en Afrique, mais aussi du choc entre les résistances locales et les pressions des lobbys internationaux.

“Je cherchais à raconter une histoire à la fois réelle et passionnante” Dixit Prisca Zamblé

En présentant ce «LE SECRET» au Burkina Faso, la productrice Prisca Zamblé voudrait tout simplement attester que ce phénomène existe bel et bien en Afrique. Malgré qu’il soit décrié par certains, bons nombres de sociétés ont fini également par l’accepter. «Je cherchais à raconter une histoire à la fois réelle et passionnante. C’est une connaissance à moi qui m’a conté son histoire et j’ai décidé de la mettre à l’écran sous la forme d’une fiction. C’est une histoire vécue !» Explique Prisca Zamblé qui a d’ailleurs incarné le rôle principal d’une femme vivant avec son époux homosexuel. Ce dernier, de connivence avec sa mère, a gardé ce secret dans son foyer mettant en disgrâce toute une famille, y compris son père.

La réalisatrice a reçu un standing ovation à la fin de la projection

Tourné essentiellement en Côte d’Ivoire depuis le mars 2019, ce film a vu officiellement le jour en décembre 2019. Ouagadougou fait partie des premières capitales africaines qui présentent de ce film. Toute la semaine (du 3 au 14 février), «LE SECRET » sera projeté au ciné Nerwaaya en présence de la productrice et surtout d’un des deux acteurs principaux en l’occurrence Jimmy Koy.

En compagnie de l’acteur Jimmy Koy, présent à Ouagadougou

En abordant cette question sur l’homosexualité en Afrique, ce film n’a pas la prétention de porter un jugement. «Bien au contraire, c’est un phénomène qui existe en Afrique. Nous présentons simplement un pan de la société sans toutefois orienter ou stigmatiser le débat » analyse l’acteur du film Jimmy Koy.  Pour la plupart des cinéphiles présents dans la salle, ils ont été, quelque peu surpris de la fin du film. «Je m’attendais à voir ; soit le mari de la femme se réconcilier avec son épouse en abandonnant l’homosexualité ou alors, accepter officiellement le divorce et sa femme se remarier» renchérit un cinéphile au sortir de la projection.

L’une des dernières scènes de tournage au bord de la plage

Selon Prisca Zamblé : «…ce film connaîtra une suite. C’est fait à dessein». Visiblement satisfait du thème et des jeux d’acteurs, à la fin de la première projection, le public s’est pratiquement rué sur la productrice Prisca Zamblé et l’acteur Jimmy Koy pour des séances photos.

 

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top