Ladies

L’excellence scolaire, l’autre dada de Natou !

La commune de Manga a célébrée pour la deuxième fois, ce 14 décembre 2019, la journée de l’excellence scolaire. « Excellence et cohésion sociale : Rôle de l’école », c’est sous ce thème que s’est tenue cette journée. Une journée où élèves, enseignants et acteurs du monde de l’éducation ont reçus des distinctions pour leurs engagements dans la culture de l’excellence dont l’artiste musicienne Natou.

 

NATOU,  HONOREE PAR L’HOTEL DE VILLE DE MANGA

 

L’artiste musicienne NANA Ami, plus connu sous le nom de Natou, est désormais reconnue comme un acteur de développement de la région du centre sud. Cette reconnaissance de la mairie de Manga est le fruit de quatre (4) années d’accompagnement de l’artiste, à travers des dons en nature et en espèce, à l’école « Managa1 ». « Il était de bon ton que la municipalité reconnaisse les mérites de ces personnes qui œuvrent pour la culture de l’excellence depuis de longues années » a laissé entendre Jérôme ROUAMBA, maire de la commune de Maga.

Natou, qui pourtant n’a jamais étudié dans cette école s’y investi depuis 2015. « J’ai foi aux jeunes, j’ai foi à l’avenir et j’ai foi en l’éduction…voilà pourquoi toujours dans mes chansons je chante les bonnes vertus, le respect de l’ainé, la personne âgée, le chef, la tradition… » Nous a-t-elle confié, âpres une prestation, playback, au profit des jeunes élèves, qui, visiblement se reconnaissaient en elle (Natou chante en langue morée) et fière d’être tout près leur icone.

« C’est sans regret que je fais chaque année des dons… et je le referai à la moindre sollicitation…», a-t-elle poursuivi. Elle, qui n’a pas eu l’opportunité de faire les longues études.

 

NATOU, UNE ARTISTE TENACE !

 

Dès l’âge de 13 ans, la jeune artiste chantait dans des funérailles à Sakoulga, un village situé à quelques 6 km de Manga. Son long périple en quête de savoir musical l’amena plus tard a chanté dans des mariages avant de trouver sa propre voie. La trentaine bien sonnée, l’artiste dispose à son actif, trois (3) albums et un troisième en gestion.

Après donc Basse-wilga sorti en 2014, Tan-billa en 2017 et Tike-wendé en 2019, l’artiste musicienne s’apprête à mettre sur le marché un nouvel album de 16 titres, prévu en début d’année 2021.

Natou, quatre (4) fois nominées au KUNDE, est aujourd’hui une voix sure de la musique Burkinabè. Elle est une célébrité et bien connue des Burkinabè. Mais cette célébré, confié-t-elle, « Je la dois à David Hervé Honla, le journaliste culturel le plus adulé du moment, qui m’a fait sortir de l’ombre pendant la Semaine Nationale de la Culture (SNC) 2014 ».

L’artiste musicienne, qui a fait de la promotion de la musique Burkinabè son cheval de bataille, prépare un festival « Baswilga », qui se tiendra du 23 au 25 décembre prochain au quartier Cissin de Ouagadougou, sis à l’espace vide, face à la télévision Sanvan médias.

Les plus lus

To Top