Tapis Rouge

Clôture de la FILO 2019

«La littérature burkinabè dans les écoles doit être effective» dixit jury des Olympiades

La 15ème édition de la Foire Internationale du Livre de Ouagadougou (FILO) s’est achevée le dimanche 24 novembre 2019 dans le Pavillon du Soleil Levant  du SIAO. Une édition surtout marquée par cette mobilisation de l’ensemble des acteurs du livre et du Grand Prix du Livre de la FILO.

Les Hommes et les Femmes de lettres ont pris l’engagement d’accompagner les FDS

Placé cette année sous le thème : «Littérature et promotion de la paix et de la sécurité», la 15ème édition de la FILO a connu de nombreux moments mémorables. Notamment ; la cérémonie de dédicace de l’ouvrage de Mgr Anselme Titiana Sanon, «Présence au présent» ; Les échanges fructueux entre L’invitée Monique Ilboudo et le public sur les rudiments de la lecture ; La conférence publique sur l’apport de la littérature dans la résolution des conflits et la lutte contre le terrorisme animée par le Pr Albert Ouédraogo ; Etc.

Des innovations à l’instar de la Conférence sur la «Responsabilité de l’écrivain » ou encore des stands dédiés aux invités spéciaux pour l’exposition de leurs productions littéraires ont suscité un véritable engouement du public, principalement les étudiants et élèves.

le Pr Albert OUEDRAOGO a animé la Conférence Publique

L’autre fait majeur ; c’est la grande parenthèse qui a été ouverte aux Forces de défense et de Sécurité (FDS). Les Hommes et les Femmes de lettres ont pris l’engagement d’accompagner les FDS dans leur mission exaltante de défense de la Nation contre les forces obscurantistes. Le Pr Albert Ouédraogo s’est d’ailleurs longuement attardé sur ce thème lors de La conférence publique sur l’apport de la littérature dans la résolution des conflits et la lutte contre le terrorisme. Les instants de la cérémonie de clôture ont été marqués par l’omniprésence à juste titre du Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim SANGO. Il a fait de cette FILO, sa priorité majeure.

“Je me réjouis que la flamme de l’écriture et de la connaissance littéraire est bien tenue par la nouvelle génération” Dixit le Ministre SANGO

Le patron de ce ministère a salué la mobilisation de l’ensemble des secteurs du livre pour avoir réussi de cette édition. Il s’agit entre autre  des Editeurs, distributeurs-Diffuseurs, bibliothécaires, lecteurs… «Je me réjouis que la flamme de l’écriture et de la connaissance littéraire est bien tenue par la nouvelle génération qui succède aux grands noms de la littérature burkinabè» déclare le Ministre.

Marie Reine DAMANI (Tle A, Lycée Provincial Mollo Sanou de Bobo-Dioulasso) remporte le premier prix

Effectivement, cette édition a été marquée par une forte présence des élèves dans tous les secteurs d’activités. Les Olympiades par exemples on enregistrés des heureux lauréats. C’est l’élève Marie Reine DAMANI (Tle A, Lycée Provincial Mollo Sanou de Bobo-Dioulasso) qui remporte le premier prix. Elle a reçu un chèque de 150 000 F CFA plus un kit de livres et attestation. La deuxième lauréate est également issue  du même établissement et de la même classe, Elisabeth SONDO. Elle reçoit un chèque de 100 000 FCFA. La troisième place a été occupée par Abdoul Ganiou Guébré (Tle A, Lycée Municipale Vinama Djibril Thiémounou, 75 000 F CFA plus un kit de livres et une attestation). Au total, une quinzaine de candidats ont reçu leur distinction. Par ailleurs, le Ministre a offert trois tablettes aux trois premiers gagnants des Olympiades en guise  d’encouragements. Selon le jury des Olympiades, la littérature burkinabè n’est pas connue dans les écoles. «Les élèves doivent d’avantage s’imprégner de la littérature burkinabè. Il faudrait la promouvoir davantage dans les Etablissements scolaires».

Cette édition a été marquée par une forte présence des élèves

La grande attraction a été sans nul doute le Grand Prix du Livre de la FILO. Cette précieuse distinction est répartie dans les mains de Madame Angélina Marie Laurentine KY/Kantiono (Professeur d’Anglais des Lycées et collèges). Elle remporte la somme de 1 500 000 F CFA plus un trophée avec un jury présidé par Bernadette Sanou/Dao. Néanmoins, selon les membres du jury au cours de leur recommandation ; Une campagne de communication pour la participation aux différents prix doit être mené de façon efficience et sur tout l’étendue du territoire nationale. Beaucoup ne sont pas souvent informés.

Une édition qui aura donc connu un engouement significatif

Une édition qui aura donc connu un engouement significatif et de nombreux lecteurs et même ceux qui avaient perdu le goût de la lecture, se sont profusément procurés des livres à cette édition.

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top