Zoom

15ème Edition de la FILO

Quinze activités majeures

La 15ème édition de la Foire Internationale du Livre de Ouagadougou aura du 21 au 24 novembre 2019 de 9h à 19h au pavillon «Soleil levant» du SIAO sous le thème: «Littérature et promotion de la paix et de la sécurité». A 48h de l’évènement, le Burkina Faso s’apprête à célébrer le livre et la lecture sur fond de débats sociopolitiques.

Certes, vivre à une époque où les ordinateurs et Internet sont devenus la source et des moyens de divertissement et de connaissance des gens, mais le monde des livres est encore bien vivant. Pendant les premières années de la vie d’un enfant, à une certaine époque, les parents lui fournissaient des livres en guise de stimuli. Les livres sont les premiers outils éducatifs de l’enfant. Car au départ, ils sont d’abord  fascinés par les couleurs, les dessins et les textures du livre. Par conséquent ; le développement de l’enfant commence dès qu’il est né, et l’importance des livres dans ce processus est essentiel. Les enfants pourraient mâcher, de lancer ou tirer un livre autour, mais ce sera le début d’un long voyage pour devenir un lecteur de succès durable. Toutes les grandes Nations qui se sont développées, l’ont été à travers le livre et la lecture. C’est la raison pour laquelle ;  Le moyen par excellence pour communiquer, apprendre, partager, s’épanouir et découvrir le monde, c’est le livre.

Abdoul Karim SANGO (Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme burkinabè)

Le goût du livre et de la lecture sont malheureusement, de nos jours dévolus à l’enseignant à l’école. Pourtant tout commence par les parents à la maison. Le constat du Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Abdoul Karim Sango est triste mais véridique. «Il est évident que l’espace enfant seul ne suffit pas pour développer le goût de la lecture chez les enfants. C’est un travail qui doit commencer en amont dans les familles et se poursuivre à l’école. Comment des enseignants qui eux-mêmes n’ont jamais eu le goût de la lecture peuvent-ils transmettre cette envie aux enfants ?»

Pour cette édition, en rapport avec le thème, les participants vont également se questionner sur le rôle du livre dans la construction d’une société de paix où règne la sécurité. La littérature un plat inondé d’informations utiles, un ami pour ceux qui sentent la solitude. Il fait épanouir le cerveau et lui assure une vitalité culturelle. Mais surtout, il contribue à éveiller les consciences, notamment dans la transformation positive des mentalités des Hommes dans une société. Personne ne peut nier l’importance du livre. Certains gens, ignorent la lecture, ils sont alors paralytiques quand ils prennent le livre, et incapables de comprendre ce qui est dedans. A cause du progrès technologique, ils laissent tout ce qui a une relation avec les livres, et recourent à l’Internet comme étant un outil de divertissement .Par conséquent, ils deviennent obnubilés de la technologie, c’est le cas des  jeunes d’aujourd’hui.

La FILO créera donc un cadre de concertation entre les acteurs et professionnels du livre dans le souci premier, d’intégrer le livre et la lecture dans les efforts d’alphabétisation des communautés. Car «Une Nation qui lit est une Nation qui gagne».

Des éminents écrivains et professionnels du livre seront présents et d’autres même au chevet des élèves et étudiants à travers la relance des Olympiades et du Grand Prix Littéraire de la FILO. On peut citer entre autre des invités spéciaux tels que : le Pr Laurent Bado (Député), Monique Ilboudo (écrivaine), le parrain Moumina Shérif Sy, (Ministre d’Etat, Ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants) etc.

Pendant quatre jours, les festivaliers et surtout les passionnés de la lecture seront imbibés dans un melting-pot d’activités :

  • Exposition-Vente de livres
  • Olympiades littéraires nationales
  • Atelier de formation sur les techniques de l’animation autour du livre de jeunesse
  • Une heure avec Ken Bugul
  • Projection d’un film sur l’œuvre de Dimdolobsom Ouédraogo
  • Atelier d’écriture ; la technique d’écriture de la nouvelle
  • Echanges avec Pierre ASTIER, agent littéraire
  • Animations Espace-Enfants
  • Conférence inaugurale
  • Dédicaces d’ouvrages
  • Table ronde : «Des mots d’elles pour la paix et la sécurité»
  • L’écrivaine burkinabè invitée d’honneur face à son public
  • Hommage à Adama Rosalie Tall
  • Excursion touristique

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top