Zoom

Le D.G Marc POZMENTIER débloque 100 millions F.CFA pour soutenir les déplacés

Des larmes de joie

Lors de la présentation le 12 novembre 2019 de la politique la Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE) de la BRAKINA, le Directeur Général a annoncé le déblocage d’une coquette somme de de cent millions (100.000.000 FCFA) pour soutenir les déplacés.

Présentation de la politique RSE de BRAKINA

La responsabilité Sociale d’Entreprise consiste pour une entreprise à tenir compte de son impact dans la société qui l’accueille. Pour ce faire faire, ladite société dans son ensemble devrait faire partie de la politique des entreprises. En somme, cette responsabilité fait partie de la gouvernance d’entreprise et touche généralement chaque aspect de l’entreprise. Notamment, l’exploitation, les ressources humaines, la fabrication, la chaîne d’approvisionnement, la santé et la sécurité.

Pour le cas précis de cette action de la BRAKINA, qui a été accueilli par un tonnerre d’applaudissement sur les réseaux sociaux, par le peuple Burkinabè ; c’est le soutien d’organismes de bienfaisance à l’endroit de la communauté burkinabè.

Ce geste a n’en pas douté réconforte cette bonne relation et  réputation que la Société de Brasseries  du Burkina possède au Faso. Il attire non seulement une attention positive, mais également, il vient à point nommé au regard de cette spirale de violence qui dissémine la Nation entière.

la BRAKINA dans toute sa globalité, a toujours répondu aux sollicitions des promoteurs d’évènements.

En présentant la politique RSE de BRAKINA, le Directeur du Développement Durable, Souleymane OUATTARA a exposé les six piliers de cette politique RSE de BRAKINA qui s’articule autour : du renforcement de la sécurité et des conditions de travail ; de la capacité à être un acteur intègre et engagé ; de soutenir les communautés ; de répondre aux attentes des consommateurs ; de renforcer les compétences de leurs collaborateurs et enfin de préserver l’environnement.

De façon générale, les entrepreneurs de spectacles au Burkina Faso, ont toujours indexé la Société des Brasseries du Burkina comme étant leur principale cible en matière de sponsoring. Certains vouent une admiration démesurée pour cette structure, d’autres gardent une appréciation modérée. Tout compte fait, la BRAKINA dans toute sa globalité, a toujours répondu aux sollicitions des promoteurs d’évènements. Avec ce geste on ne plus salutaire,  elle se présente aujourd’hui comme une entreprise complètement absorbée dans l’environnement communautaire burkinabè. Elle partage les joies et les peines des Burkinabè sans aucun clivage. Gérée par le groupe CASTEL, la Société des Brasseries du Burkina passe aujourd’hui pour être un modèle dans le secteur privé, non seulement qui  contribue à la promotion du showbiz burkinabè, mais participe activement aux actions de bienfaisance.

Ce geste du D.G Marc POZMENTIER, a non seulement fait couler beaucoup de larmes de joie aux différents déplacés, mais l’opinion nationale s’est senti galvanisée.

Ce n’est pas le premier geste que la BRAKINA fait au Burkina Faso. Des exemples sont légions, mais celui-ci arrive à un moment où, les uns et les autres se demandent «Pourquoi une telle atrocité dans le Pays de Thomas Sankara ? Pays qui doit sa réputation mondiale grâce à son hospitalité».

Avec environ plus 100 milliards de F CFA de chiffre d’affaires et approximativement, 5.7 millions d’hectolitres (toutes boissons confondues) vendues en 2018 et surtout plus de 30 milliard de F CFA reversés à l’Etat au titre d’impôts et taxes (selon Global Memory), la BRAKINA est un immense paquebot dans l’industrie burkinabè. Elle peut aujourd’hui se glorifier de sa bonne santé et sa stabilité.

Malgré une situation sécuritaire très fragile, les sociétés installées au Burkina Faso, ont réalisé un chiffre en croissance de 12,9% en 2018, en repli de 6,68 points par rapport au taux de croissance de 19,60% observé en 2017. Selon les propos du Premier Ministre Christophe marie Joseph Dabiré.  Le résultat global serait passé de 139,56 milliards de F CFA en 2017 à 172,66 milliards en 2018. La contribution de ces entreprises publiques au budget de l’Etat s’est accru de plus 55 milliards de F CFA.

En somme, 21 sociétés d’Etat au Burkina Faso, ont réalisé pour le compte de l’année 2018, un chiffre d’affaires global de 172,66 milliards F CFA, en croissance de plus de 12% par rapport à 2017. La BRAKINA ne devrait pas être seule!

Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top