Paroles d'interet

Acte 3: MESSAGE des Personnalités Culturelles

Elan d’unité nationale et de patriotisme

Kevin Mone (Président de l’Académie des Sotigui)

«…Un sentiment de douleur»

C’est avec un cœur meurtri que nous avons appris cette énième attaque survenue sur la route entre Fada et le site de la mine Boungou dans la région de l’Est au Burkina Faso contre la société minière SEMAFO.

Nous avons enregistré des décès, nous sommes encore une fois de plus dépités. Le Burkina Faso sans la paix et la réconciliation qui constituent le socle du développement, ne pourra aucunement avancer. C’est avec un sentiment de douleur atroce que nous souhaitons toutes nos sincères condoléances aux familles des victimes aussi bien civiles que militaires et prompt rétablissement aux blessés. Courage au FDS. Dieu bénisse le BURKINA FASO !

Luc Noundia KABORE (PDG du Groupe Mix One Production)

«Paix et unité nationale»

Le Groupe Mix One Production est la structure promotrice des complexes Ying Yang et Capitol à Ouagadougou ainsi que le Festival Village du Basga.

«Encore choqué, je voudrais exprimer en mon nom et au nom de tous mes collaborateurs, notre plus sincère et profonde condamnation aux actes terroristes ayant eu lieu ce mercredi 06 novembre 2019. Nos pensées sont aujourd’hui avec les victimes, leurs familles ainsi qu’avec tout le peuple Burkinabé. Aucun mot ne peut exprimer la douleur que nous ressentons, puisque toutes et chacune des vies qui nous ont été arrachées mercredi étaient aussi celles de nos parents et de nos amis.

Le mercredi 06 novembre 2019 a creusé d’avantage nos blessures de ces années de terrorisme et de terreur. C’est un temps très gris pour toute la nation, et la douleur est sévère.

Je suis sûr que chacun de nous met les graines, petites mais essentielles pour un avenir de paix et de prospérité. Bien que la lumière des faits semble impossible, nous continuons à espérer et à imaginer un avenir meilleur. Il doit en être ainsi.

Je lance un vibrant appel à la paix, à l’unité nationale et à la sauvegarde de notre vivre-ensemble pour faire du Burkina Faso une nation forte, capable de relever les défis qui l’assaillent”.

Sandrine Ouédraogo (PDG d’E.GES Evènementiel)

«On disait que ça concerne les pays riches»

Les mots me manquent ! Je suis personnellement touchée par ce que j’avais un oncle parmi les victimes du nom de Francis. Il venait pour les funérailles de ma grand-mère ce samedi, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il venait le jour de l’attaque.

Vraiment, je souhaite beaucoup de paix, de santé au Burkina Faso. Parce que franchement, cette situation macabre est arrivée à un niveau lamentable. C’est comme si c’est un cauchemar. On entendait ça dans les autres pays, on se disait que ça concerne les pays riches, je ne savais pas qu’on allait vivre ça au Burkina. Ca nous dépasse ! Sincèrement, je ne suis plus moi-même…

Bil Burkindi (Fondateur de la marque BURKINDI)

«Restons surtout unis!»

Nous devons rester surtout unis face à ces forces du mal. Ensemble ont est plus fort. La patrie ou la mort nous vaincrons. Paix aux âmes des victimes

Rassemblés par Hervé David HONLA

Les plus lus

To Top