Regards

2è édition du Festival RETROUVAILLES DE LEO

Les populations s’y attellent

Commune et chef-lieu du département de Léo de la province de Sissili dans la région du Centre-Ouest au Burkina Faso, Léo est situé à 165 kilomètres au sud de la capitale Ouagadougou et surtout à 13 kilomètres au nord de la République du Ghana. Depuis une (1) année, cette paisible localité a été dotée d’un festival baptisé «RETROUVAILLES de Léo» grâce à l’association «A bura Ne Baa». Pour cette année, elle annonce sa deuxième édition du 21 au 23 novembre 2019 à la place de la Nation de Léo. A peine l’information est passée, la ville de Léo est déjà en train de relooker pour la circonstance. Plus de 20.000 âmes sont attendues.

Le comité d’organisation réunit autour du Chef de Léo

Initié par les jeunes ressortissants de la province de la Sissili, le Festival RETOUVAILLES DE LEO est devenu le centre névralgique de la promotion des potentialités culturelles de la région. «Nous sommes partie du constat que, Léo dans son ensemble, est avide de manifestations culturelles à caractère national. L’essentiel est de réunir les fils et filles à travers nos potentialités musicales, culinaires, artisanales, vestimentaires et même touristiques. C’est tout d’abord ça que nous recherchons. Nous rassembler autour de nos valeurs culturelles. Le reste  viendra après !» affirme le coordinateur du Festival Zahidou Nébié.

En effet, la ville de Léo regorge des potentialités culturelles énormes. Le développement culturel de cette région reste encore timide, alors que la culture de la Sissili constitue un facteur important de développement économique et même un moteur de croissance durable.

Les arts culinaires, l’une des grandes attractions du Festival

En terme de valorisation, le marché culturel et précisément musicale dans le centre-Ouest s’avère très attrayant. Des célébrités nationales n’hésitent pas à y séjourner pour des spectacles. Mais, pour le moment, il n’y a aucune unité de production, de création encore moins une résidence artistique. C’est ce à quoi l’association «A bura Ne Baa» voudrait s’y atteler.

La première édition aura connu un franc succès. Ce qui, selon le coordinateur était placée sous le signe du rassemblement. Ce qui a permis de planter les bases d’une organisation culturelle fiable avec l’assistance et l’appui des responsables régionaux de la culture. D’où leur slogan ; «Tous ensemble pour une Sissili unie !». L’édition 2019 connaîtra la participation des personnalités culturelles, administratives, politiques et coutumières de la région. Pour davantage répondre aux attentes de cette association, le Directeur du sinistre  et du contentieux à la SONAR, Abdou Hasine SALIA et le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation Siméon SAWADOGO ont volontairement accepté, respectivement de parrainer et de patronner cette deuxième édition.

La ville est donc en train de faire peau neuve. La population se mobilise. Le comité d’organisation multiplie les rencontres et surtout les différents créateurs et garants du patrimoine culturel de la région, affutent leurs «armes».

Hervé David HONLA

 

Les plus lus

To Top