Tapis Rouge

Musique-Comores/Festival Mila Tsika de Mayotte

DADAS «les jeunes Watoro ont de l’avenir»

Watoro (les sauvages) une troupe de moins de dix artistes en tournée à Mayotte pour le Festival Mila Tsika. Plus d’une semaine, ces jeunes doués représentent les Comores à ce grand Festival. D’origine d’un archipel volcanique composé de quatre Iles,  situé au large de la côte est de l’Afrique dans les eaux chaudes du canal de Mozambique, dans l’océan Indien ; les Iles Comores. Cette troupe ne souhaite faire le moindre commentaire. Leur musique doit dire tout.

Un déplacement aller-retour fruitif. Sur scène, ces jeunes ont dégoupillé  leurs grenades artistiques et le public n’a pu supporter la chaleur de l’ambiance. Ils ont déchainé un public presque refroidi. Ils sont maigres mais ces «mômes» pèsent lourds et défient le calme en plein concert.

La jeune troupe musicale du rythme métisse comoriano-afro-malgache est l’ambassadeur de la 13ème  édition du Festival «Mila tsika» (notre tradition). Après une rencontre avec le patron de Daspro ; ADAMA Venegda alias Dadas  aux Comores, ce dernier s’est déplacé de la Réunion pour assister ces jeunes sur scène.

Watoro (qui signifie les sauvages) est la fierté de la jeunesse comorienne du rythme cité ci-dessus. Ces jeunes se donnent à fond sur plateau et défie la zone froide du public. Dans leur cité d’origine, Mutsamudu (la capitale d’Anjouan, deuxième ile de l’archipel des Comores), ces talentueux sont le Kilyan Mbapé de l’ambiance juvénile.

Des grands artistes à l’instar de FRANCO (coller la petite), ses jeunes n’est qu’une étoile montante. « j’encourage ces jeunes et je pense qu’à mon passage aux Comores, j’essaierai de voir ces jeunes à l’œuvre et demander aux organisateurs de faire jouer ces dernier en première partie de mes prestation (…) ça serait un plaisir de les rencontrer sur scène»  a souligné l’artiste international d’origine camerounaise, FRANCO sur les colonnes de nos confrères de Comores Magazine.

Selon plusieurs témoins, Watoro a estampillé ses empreintes sur ce Festival et jouera des grands dans la région océan dans le futur. La manière dont Watoro a pu déchainer le public de l’Ile comorienne de Mayotte qui reste département français est appréciée par des grands producteurs de musique Afro. «Ils ont un talent. Top, ils ont de l’avenir» estime Dadas.

Il faut noter que Watoro signifie les sauvages en langue comorienne. Ces jeune est un pur produit de la deuxième ile de l’archipel, l’Ile aux Sultans batailleurs ou la perle de l’archipel. Watoro a un avenir.

Nabil Jaffar (Correspondant Océan Indien)

Les plus lus

To Top