C' Gratuit

Festival Un vent de Liberté

La MACO montre l’exemple

La dixième édition du festival UN VENT DE LIBERTE lance le top départ de ses activités le 15 octobre 2019. C’est la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) qui ouvrira cette pléthore d’activités qui sont annoncées cette année.

Une décennie au service des personnes vivantes en situation carcérale. Telle a toujours été la volonté manifeste de l’Association AFRICAN CULTURE que préside l’artiste Freeman Tapily. C’est avec cœur et dévotion que cette association se bat corps et âmes pour apporter un nouvel espoir à ses hommes, femmes et mineurs qui traversent les dures réalités des cachots.

Au sein de cette association ; diverses options d’assistances sont menées. Notamment ; le soutien moral, la formation adapté au niveau de chacun, les causeries débats, les activités sportives et culturelles, l’assistance juridique et médicale…

Pour célébrer les dix années d’existence de cette association, le comité d’organisation a décidé de marquer d’une pierre blanche cette édition spéciale. Dix villes (prisons) seront concernées par le FESTIVAL UN VENT DE LIBERTE. Il s’agit de : Koudougou, Dedougou, Bobo-Dioulasso, Kongoussi, Dori, Tenkodogo, Gaoua, Ouahigouya, Centre de Laye et Ouagadougou.

Co organisé par la coopération Française et sous le parrainage du Ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entreprenariat des jeunes, Salifo Tiemtoré avec le parrainage artistique de Rasmané Ouédraogo. La MACO recevra le 15 octobre prochain, une forte délégation d’acteurs culturels et sociaux de 10h à 15h pour une série d’activités avec la participation d’une bonne brochette d’artistes musiciens et comédiens qui presteront en live.

Hervé David HONLA

 

 

Les plus lus

To Top