Libre Propos

Comment détecter les artistes qui trichent en live ?

Les méandres du live

Vous pensez qu’on peut se lever un matin de son lit et décider, d’un coup de tête qu’on va jouer en live ?

Vous pensez que parce que les NAK (Nuits Atypiques de Koudougou) auront lieu dans deux semaines, que vous allez apprendre à jouer en live et monter sur scène ?

Vous pensez qu’on nourrit la poule le jour du marché pour espérer vendre chère le jour de fête ?

Apprendre à jouer à la  guitare sèche par exemple…

La musique live n’est pas un jeu de ping-pong où une partie de jambes en l’air où l’on rentre et ressort comme on veut. C’est une science ! Et science ça s’apprend, ça créé, ça fait des recherches, ça compose, ça rassemble, ça corrige et ça diffuse.

Sachez donc qu’avant de devenir, une mélodie, la musique est une succession de notes et de sons, étudiés par une science. Donc si à l’école, vous détestiez révisez vos leçons, ne faites pas la musique. Apprendre à jouer à la  guitare sèche par exemple ; ça permet de décrire comment se créé le son au cœur de cet instrument. Surtout, de savoir pourquoi tel son est audible et tel autre ne l’est pas. Ou encore pourquoi la même note jouée sur deux instruments distincts ne sonne pas de la même manière. Honnêtement, si un artiste musicien/chanteur ne connaît ce B-A BA, il n’a qu’à changer de métier.

C’est parfois déplorable d’entendre certains artistes dirent que le live demande des moyens financiers. Même si l’on donnait 10 millions à une artiste qui n’a jamais joué en live, de le faire dans une semaine, il ne pourra pas. La musique live s’exerce, il faut avoir la patience et accepter d’être brimé lors des répétitions. Tout comme quand on est face à son instituteur pendant les cours d’alphabétisation.

L’art ne trompe pas. Il n’y a pas d’à peu près. Soit on connaît, soit on ne connaît pas.

 

N’inventez pas votre musique ou votre live. La musique live épouse certains codes conventionnels que tout artiste doit respecter. Il faut tout simplement aller au charbon et apprendre. La gloire, l’argent, les femmes, la célébrité ne fuient pas. Mais prenez le soin d’apprendre. Ne faites pas semblant sur scène devant votre public qui vous applaudit. Sachez que, parmi ceux qui vous regardent, beaucoup savent que vous trichez bien qu’ils ne sont pas musiciens. Tout le monde n’est pas dupe.

Comme dans tous les métiers, il y a ceux qui brulent les étapes pour vite amasser des gains colossaux avec des contrats faramineux. Arrivé devant les faits, ils se font abhorrer et se rabattent vers les stups dangereux pour finir dans les abimes.

Pourtant, la musique est la clé de la créativité. Elle a la capacité de faire des découvertes et de créer des innovations. C’est pour cette raison que j’insiste en vous disant qu’elle nécessite l’utilisation du cerveau, qui non seulement exerce celle de la créativité, mais aussi elle joue un rôle important côté intellectuel. Tout comme  l’écriture, la peinture, la danse et le théâtre. C’est ça la force de tous les arts.

A mon avis, la musique devrait être utilisée dans l’éducation. Je m’explique :

Elle peut être un excellent outil de mémorisation. Les enfants peuvent être en mesure de conserver leur leçon beaucoup plus rapide grâce à la musique. Lorsqu’on apprend un instrument de musique sur une base régulière, on travaille par a même occasion sur une des idées concrètes et de faire de petits pas pour atteindre des objectifs plus importants. Cette façon de penser organise la jonction dans notre cerveau.

En plus la musique transcende toutes les frontières de la communication. C’est le même langage pour tous les êtres humains. Tout simplement parce que nous  pouvons parler et raconter des histoires à quelqu’un de l’autre côté de la planète, même si nous ne parlons pas la même langue. Un instrument de musique vous donne la possibilité de raconter l’histoire sans paroles. Il y a des choses qu’on peut dire avec de mots, mais la musique permet de l’exprimer encore mieux.

Voici quelques exemples hideux de représentation live des cas que j’observe parfois dans certains spectacles.

  • Le cas des petits écouteurs

Faites très attention quand vous voyez un artiste chanteur jouer sur scène avec des oreillettes dans son tympan. Tout simplement, parce que grâce aux écouteurs, les chanteurs entendent leur voix enregistrée  et calquent le mouvement des lèvres sur les paroles. C’est souvent difficile de repérer un artiste qui porte une oreillette dans la salle. Pour mieux le dissimuler l’artiste porte souvent d’un chapeau et pour les européens, ils gardent de longs cheveux. Ça leur sert de mascarade. Quand vous regardez leur bouche, observez bien qu’elle n’est pas parfaitement synchronisée avec la voix. Regardez les grands concerts des stars américaines. Il y a beaucoup de faux dedans ! Beaucoup de ses artistes travaillent avec des coachs. Ils les entrainent à être des grands camoufleurs.

  • Le traditionnel micro éteint

C’est souvent assez flagrant, mais ça aussi, faites bien attention ! Il faut juste être très attentif à leurs gestes. Ils collent leur bouche au micro et ne cessent de prendre des poses mouvementées avec le visage baissé. Ils commencent la chanson parfois le dos tourné, dans l’obscurité, ou encore dans les fumigènes. Car c’est surtout à l’attaque du morceau qu’on repère le playback.

Parmi eux, quelqu’un arrive malencontreusement à faire tomber son micro ; Bingo ! Le micro ne fait pas de bruit car il est éteint. Les cas sont légions. Lors d’un FESPACO, l’artiste nigérian Flavor nous avait tous berné avec son faux live.

Flavor, artiste nigérian

  • Chanter et courir en même temps. Qui vous a dit ça ?

Certains chanteurs dansent et courent sur scène. Ils font même des acrobaties…  Ils se font entendre grâce à des micros sans fil.  Sachez que quand on saute, la voix normalement tremble  et on entend le bruit des sauts. Mais ce qui est paradoxale, la voix est parfaite. C’est du playback ! C’est quand ils remercient le public et qu’on ouvre maintenant le public qu’on entend la voix essoufflée et le timbre vocal est même différent.

Personne ne peut me dire le contraire ! Et je mets Bil Aka Kora à témoin : les artistes qui enchainent 8 à 10 concerts d’affilés, c’est irréalisable et chimérique ! Les cordes vocales ne le supporteraient pas. N’importe quel expert en  orthophonie vous le dira.

  • Même les musiciens instrumentistes ne sont pas épargnés

Sachez qu’il y a beaucoup d’organisateurs de spectacles en Europe et aux USA qui demandent aux musiciens de faire semblant sur scène. Au FESPACO, je vous ai parlé de FLAVOR. En effet, vous allez voir un guitariste qui va faire des glissandos, des longs solos incroyables «djaaaaa», c’est un montage. La prestation de Tenor aux obsèques de DJ ARAFAT était du pur playback, pourtant les musiciens jouaient sur scène. Sachez qu’il y a des batteries muettes sur des spectacles. Quand vous jouez, vous croyez entendre la batterie, pourtant les baguettes tapent sur des éponges.

Donc sachez que dans le live-là ; on triche aussi beaucoup.

LECHAT !

 

Les plus lus

To Top