Zoom

Promotion de la culture panafricaine  …Et Landry créa AFROSTAR !

Promouvoir et rendre accessible l’ensemble des œuvres des artistes africains ou d’origine africaine

A l’échelle mondiale, la culture africaine dans le cadre de sa promotion demande l’engagement de tout africain. Mondialiser cette culture pour faire connaître aux autres la richesse qu’elle renferme, se doit être la vocation de nous tous.

Pour que cette culture soit convenable, elle doit être l’apanage premier de nous tous. La culture africaine doit avoir pour ambition réelle et pour vocation d’offrir aux autres un complément des valeurs qu’ils ne possèdent pas. Raison pour laquelle, à travers ce nouvel outil qu’est l’Internet, l’Afrique doit se tourner vers les autres continents pour recevoir et donner ce qu’elle a de meilleur.

 

Pour y arriver, à mon humble avis, les Africains doivent opter pour une grande production culturelle panafricaine d’où émergera le génie africain. L’effort de certains pays tels la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Cameroun, la Tunisie de par leurs multiples productions artistiques à travers le monde, sont  encourageants.

 

Ne soyons pas à la traîne et suivons plutôt la mouvance sans toutefois copier aveuglement: La diffusion rapide des valeurs culturelles africaines à l’échelle mondiale, doit se faire par l’usage de l’Internet. Cet outil nous offre une seconde chance, c’est donc à nous de la saisir. C’est un réseau propice pour la vulgarisation de la culture africaine, une réelle emprise pour l’Afrique de montrer et de présenter à la face du monde, sa vraie culture et sa fusion. Plus nous irons vers cette mouvance, plus l’Unité Africaine sera effective et nous vaincrons là où le politique a échoué.

 

L’Internet, même s’il possède quelques zones d’ombre, demeure un outil de promotion de la culture. C’est pour nous Africains, une aubaine si on l’utilise de façon rationnelle, de nous assoir sur la même table de dialogue avec les autres cultures pour une véritable autocritique.

 

Pour y parvenir, il est judicieux de mettre en place des sites de promotion culturelle, des vitrines culturelles qui ouvriront l’Afrique à d’autres cultures, lui permettront d’exposer son savoir-faire et d’entrer en contact permanent avec d’autres sensibilités. Ces sites serviront également des marchés de vente des produits culturels, d’évènementiels, d’exposition d’artistes africains et de galeries culturelles. Un service est également et surtout rendu ainsi à nos frères de la diaspora.

 

AFROSTAR a très bien compris cette philosophie. C’est une jeune plateforme de rencontre qui vient à peine d’être créé et qui fait déjà couler beaucoup d’encre et salive sur le continent et bien sur à travers le monde.

 

Il est un espace de rencontres entre fans et artistes, dont le fondateur n’est autre qu’un jeune Burkinabè en la personne de  Frange Landry COMPAORE résidant en Tunisie. Un projet qui est surtout né grâce à la collaboration de la start-up «Studio Factory 619» basée à Tunis.

 

Toute cette genèse est née du site web FLC Music, qui s’est bonifié au fil des années pour donner une image d’une plate-forme professionnelle et remplissant les normes internationales.  D’où cet habillage plus  adapté, plus vivant et plus attrayant. La véritable particularité réside dans son contenu, la diversité et la richesse des sujets culturels qui sont abordés. Le premier prototype de la plate-forme a été lancé en janvier 2018, et compte aujourd’hui, environ 40.000 fans sur les réseaux sociaux Facebook.

 

Le principe et son utilité sont très simples : En effet ; que vous soyez un label de musique , un artiste indépendant, un comédien, un artiste plasticien, un écrivain, un cinéaste ou acteur de cinéma , un jeune talent, sans distinction de race, de religion et de pays, AFROSTAR s’est donné pour mission de vous accompagner dans la promotion de vos œuvres.

Promouvoir et rendre accessible l’ensemble des œuvres des artistes africains ou d’origine africaine, telle est sa principale mission !

– créé un espace de rencontre entre fan et artiste

– Produire et encourager les œuvres d’artistes talentueux

– Organiser des spectacles

– Promouvoir et valorisé la culture à travers (diffusion de clip, film, émission, interview, couverture médiatique)

Ce sont entre autres les autres démembrements de cette plate-forme qui défraie déjà a chronique en Afrique du Nord.

 

Selon son promoteur Frange Landry Compaoré «C’est  atteindre 5 Millions d’utilisateurs ! »

Jabbar !

Les plus lus

To Top