Potins

Marley D’or 2018 Le Roi des Mossé dispense ses cours de civisme

Notre cher et beau pays est pratiquement sur tous les fronts : Pénurie des pluies, désertification, prolifération d’objets non dégradables, terrorisme, problèmes de gouvernance, crise de l’autorité et surtout incivisme.

 

L’incivisme est un phénomène préoccupant au Burkina Faso. La jeunesse dans sa globalité en est concernée et elle ne fait qu’emboîter le pas aux adultes.

Notre cher et beau pays est pratiquement sur tous les fronts : Pénurie des pluies, désertification, prolifération d’objets non dégradables, terrorisme, problèmes de gouvernance, crise de l’autorité et surtout incivisme. De tous ces maux et de bien d’autres qui piègent le devenir de notre pays, c’est l’incivisme qui en est le cordon ombilical. Il est même à la base de presque tous les problèmes qui nous touchent. Mais comment peut-on lutter contre ce phénomène qui tend à devenir une nécrose chez beaucoup de Burkinabè ?

 

Le commissariat général des Marley D’Or Mahamadi Ouédraogo Dit Madess disait ceci «Nous devons amener toute une jeunesse à changer de comportement. Chacun peut y mettre un peu d’eau dans son vin pour pouvoir avancer »

 

En se rendant très tôt ce matin (09 mai 2018), au Palais de Sa Majesté le Mogho Naaba Baongho, le Commissariat Général des Marley d’Or suivi d’une meute d’artistes et journalistes s’est retrouvé face à un spécialiste attitré en matière de Civisme. Une véritable mémoire vivante en matière de vertu du civisme, le Mogho Naaba Baongho. Ce dernier, dans son hospitalité légendaire, a dispensé un module pertinent sur ce sujet où le célèbre Big Ben a volontairement joué le traducteur du palais, le temps de cette rencontre enrichissante.

 

Selon le Roi des Mossés «le Civisme est une valeur qui renvoie à un comportement, à une attitude, celle du respect envers les autres et l’environnement, envers tout ce qui relève de l’intérêt général, la reconnaissance mutuelle de la dignité des individus entre eux. C’est également cette disposition qui pousse l’individu humain à agir et à comporter de sorte à protéger et à promouvoir l’intérêt général, à respecter et à faire respecter les règles sociales, à développer des rapports emprunts de courtoisie et de respect vis-à-vis de l’autre. Quand les valeurs de solidarité, de civilité et de civisme désertent une société, l’incivisme y élit domicile et menace sérieusement l’existence du corps social »

 

La présence donc de la délégation des Marley D’Or avait une valeur à la fois importante et symbolique d’ plus que, ce thème est le module que sa Majesté maîtrise le plus. Il a d’ailleurs reçu plusieurs distinctions honorifiques dans le monde à travers ce module qu’il incarne dans la société.

«Civisme et respect de l’autorité », tel est le thème choisit pour cette 5è édition des Marley d’Or. A travers ce thème «Nous voulons amener toute une jeunesse à changer de comportement.  Car de plus en plus l’incivisme va grandissant et quand on parle de respect de l’autorité, les gens font référence aux Députés, au Président de la République. Mais malheureusement, dans la vie de tous les jours, nous ne respectons pas l’autorité. Par exemple, devant un feu tricolore en présence d’un agent de police, malgré cela, certains brûlent le feu. Bien que la  police veuille l’interpeller, il le conspue au passage ! C’est ce qu’on appelle manque de respect à l’autorité. Chaque soir au niveau du Village Marley D’or, il y avait des conférences débats sur ce thème donné par des jeunes eux-mêmes… » Explique Madess.

Une visite cordiale chez le Roi des Mossé qui a été également l’occasion à la délégation de remettre un présent (Gros bélier tout blanc) et une attestation à ce garant de la paix et de la stabilité au Burkina Faso.

Maintenant….la 5è Edition des Marley D’or peut passer à sa vitesse croisière !

 

Jabbar!!

 

Les plus lus

To Top