Regards

Zoumana Bakayoko, DG d’IVOIR MUSIC TV: “Les artistes burkinabè sont les bienvenus”

Il a séjourné au Faso à la faveur des rencontres professionnelles dans une discrétion totale. Zoumana Bakayoko est le Directeur général de la toute première chaîne de télévision privée ivoirienne qui a vu le jour le 1er août 2017. Depuis donc son officialisation, cette chaîne est en train de crever l’audimat en Afrique et dans le monde. A peine créer, elle est en train de rivaliser les records d’audiences.

Il a séjourné au Faso à la faveur des rencontres professionnelles dans une discrétion totale. Zoumana Bakayoko est le Directeur général de la toute première chaîne de télévision privée ivoirienne qui a vu le jour le 1er août 2017. Depuis donc son officialisation, cette chaîne est en train de crever l’audimat en Afrique et dans le monde. A peine créer, elle est en train de rivaliser les records d’audiences.

IVOIR MUSIC TV a vu le jour grâce à la libéralisation qui avait été annoncée en fin février 2017 par le gouvernement ivoirien. Une belle ouverture de l’espace télévisuel qui était tant attendue par les populations et les opérateurs du milieu. C’est Canal+ qui était la seule chaîne de télévision privée française qui avait l’autorisation d’émettre en Côte d’Ivoire. Donc, IVOIR MUSIC TV vient de mettre fin au monopole de plus d’un demi-siècle de la RTI (Radiotélévision Ivoirienne). «Nous avons établi un programme d’émissions musicales qui reflète les attentes du peuple ivoirien. Car nous nous sommes rendus compte que la musique ivoirienne dans toute sa diversité n’est pas suffisamment diffusée sur nos chaînes nationales en Côte d’Ivoire. Nous partons du principe que, IVOIR MUSIC TV est avant tout, une télévision ivoirienne et c’est à base de ça que nous allons mieux présenter notre culture. C’est cette identité que nous avons voulu véhiculer, d’où ce nom IVOIR MUSIC TV qui a été fait à dessein. Mais nous sommes également ouverts à d’autres musiques notamment celle du Burkina Faso. C’est la raison pour laquelle, nous avons créé une agence relais à Ouagadougou qui est dirigée par Théophile Nana. Toutes les œuvres musicales burkinabè qui gagneront l’assentiment de toute l’équipe de production de la télévision seront immédiatement diffusées. Elles sont d’ailleurs les bienvenues.» dixit Zoumana Bakayoko.

Ce n’est pas d’ailleurs le premier partenariat qui se noue entre les médias ivoiriens et les artistes burkinabè. On se souvient que, grâce Walib Bara à une certaine époque, quand il était responsable d’une Maison de Production de la place, avait pesé lourd dans les pourparlers entre Sam’s K Le Jah et la radio IVOIRE FM pour un contrat d’animation.

Une autre opportunité donc pour nos artistes d’inoculer progressivement leurs œuvres sur ce média qui certainement leur ouvrira d’autres portes.

                                                                                                                                                                                                                                  Jabbar

Les plus lus

To Top