Edito

Eunice Goula: 20 chansons pour séduire

La jeune artiste Eunice Goula a présenté son premier opus baptisé «I tourka » le 14 septembre dernier dans un hôtel la capitale. Produite par la Maison Merveille, Eunice Goula impressionne d’entrée de jeu avec vingt titres.

Enfin ! Eunice Goula est officiellement artiste musicienne. En plus des années personnelles qu’elle a consacrées dans le chant depuis sa tendre enfance, il y a eu aussi et surtout le long, douloureux et fastidieux apprentissage dans les laboratoires de musique. Le 14 septembre 2017, marquait la sortie officielle de son opus de 20 titres. Il est ressorti à l’issue de cette première rencontre avec les médias, que l’œuvre d’Eunice est destinée à un public burkinabè plus averti de la chose musicale, d’où le choix du staff de faire une fixation sur des titres vivants tels que «Feryinta » et «Et portant ». Mais contrairement à ceux que certains ont voulu nous faire comprendre ; Goula ne fait pas seulement dans la World Music ou encore la Pop et le Blues. Elle est artistiquement diversifiée dans les rythmes avec comme cordon ombilical, le Djeka (rythmes bissa). La protégée de Commandant Papus s’est aisément baladée dans la plupart des variétés sauf le «coupé-décalé». Au-delà de la grandeur musicale des deux tubes «Feryinta » et «Et pourtant », la qualité des vidéogrammes est excellente. Un point d’honneur a été fait aux artistes instrumentistes.

En présentant d’entrée de jeu ces deux vidéogrammes de façon intercalée, le staff positionne la barre à une certaine hauteur. D’autant plus que ce style musical recherché, n’est pas familier dans leur écurie. La conquête de l’auditoire et du public cible devra se faire avec parcimonie. Car Eunice Goula ne réussira pas dans la masse, mais dans la qualité. Il reviendra donc à cette équipe de trouver des bonnes scènes pour que l’artiste puisse présenter dignement ses œuvres. Surtout que, ce genre de scènes et de public ne courent pas les rues à Ouaga.

Jabbar

 

 

Les plus lus

To Top