Regards

Miss Top Etoile: La particularité de Koudougou

Miss-koudougou

Après la longue journée de casting pour le choix des comédiens qui participeront au tournage d’un long métrage Sud-africain, le comité d’organisation de l’événement Miss Top Etoile piloté par le célébrissime Eric La Bombe, m’a convié hier à leur cérémonie.

Après la longue journée de casting pour le choix des comédiens qui participeront au tournage d’un long métrage Sud-africain, le comité d’organisation de l’événement Miss Top Etoile piloté par le célébrissime Eric La Bombe, m’a convié hier à leur cérémonie.

Dans une salle du Théâtre populaire (TP) bondée de monde, les 10 prétendantes à la couronne de Miss se sont présentées en trois phases au public sous la prestance magistrale du l’imprésario Junior.

Certes les cérémonies du genre sont de plus en plus rares à Ouagadougou, mais Koudougou en a fait son événement phare ici. Raison pour laquelle, les partenaires et le public s’y intéressent. Les candidates sont assez motivées et mettent du sérieux.

Mais tellement elles y mettent du sérieux, que parfois, ceux ou celles qui les coachent en font un peu dans l’amateurisme. Notamment, je trouve qu’on n’a pas besoin de contraindre à ses candidates de réciter de longs textes au moment de s’adresser aux jurys. Formons nos filles et femmes à être émancipée mais ne les robotisons pas. Elles doivent elles mêmes, sans complexe et spontanément répondre ou s’exprimer en public. Ne les dictons pas des modèles de réponse sinon on continuera toujours à sous estimer et à stéréotyper la femme africaine. ça doit venir de leur tripes.

Le passage des artistes Bebeto Bongo, Sofiano et Hamed Smani en playback m’a permis de comprendre pourquoi, ces artistes sont autant adulés dans ce genre de cérémonie. Ils ont tous l’art de la scène. La danse, la mise en scène, l’interaction avec le public et surtout le verbe. Bebeto Bongo est venu avec ses danseuses choc et pulpeuses. Sofiano à apporter sa chorégraphie et sa rage sur scène, et surtout Hamed Smani est venu avec ses multiples scénarios et animations entre ses fans et ses danseuses. Pas besoin de vous conter le spectacle de l’auteur de « Ramata » Il a toujours été impressionnant sur scène. Peut-être que c’est aussi ça qui fait le charme du playback malgré que je n’apprécie pas.

Bon bref, j’ai passé une agréable journée à Koudougou surtout au TP malgré la grosse coquille que j’ai lu sur la banderole du comité d’organisation « Sponssor officiel » . SPONSOR s’écrit avec un seul S.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top