Edito

Quand nos médias et nos artistes accordent leur violon

fasomedia_0

C’est vraiment pendant les moments de fortes tensions sociales que j’ai pu apprécier au haut niveau le rôle prépondérant que peuvent jouer les artistes et les médias.

C’est vraiment pendant les moments de fortes tensions sociales que j’ai pu apprécier au haut niveau le rôle prépondérant que peuvent jouer les artistes et les médias.

La vie d’un pays est à l’image d’une vie de famille. Quand il y a la joie, c’est tout le monde qui en profite. L’amour, le partage et le dialogue forment le cordon ombilical. Par contre quand ça bouillonne, c’est la débandade totale ! Chacun manifeste sa colère la plus virulente possible. Les esprits s’échauffent, la haine, bien sur s’installe et le mépris gagne progressivement le terrain. On oublie que nous sommes tous issus de la même patrie, de la même famille ou encore du même sang. Chacun prend ses distances et affûtent ses «armes», la moindre idée d’un retour immédiat à la paix est loin d’être envisageable.

Face à un tel tableau morose et au fur et à mesure que le climat se détériore, seule la médiation est souvent préconisée. C’est ainsi qu’on fait appel aux aînés, aux voisins, aux oncles, aux sages…Mais parfois le pire arrive et la médiation accouche d’une souris. La scission, le divorce ou l’asile deviennent l’ultime solution.

Mais à côté de ça, d’autres paramètres non négligeables en période de résolution de conflits rentrent souvent en ligne de compte. C’est la communication. Et ceux qui incarnent parfaitement ce rôle sont les médias et les artistes. Tout dépend des messages qu’ils diffusent en période de conflits. J’ai eu l’occasion de l’apprécier ces derniers moments. Cloitrer chez moi, tout tremblotant, accroché à mon poste de téléviseur et de ma radio, je décryptais le moindre documentaire, le moindre clip ou la moindre chanson.

Constat à l’appui, les TV et radio s’abstenaient de traiter sur les ondes les informations liées à la situation nationale de peur de dévier. Juste les faits et les déclarations. En lieu et place des débats parfois tendancieux qu’on écoute souvent, ils ont eu l’ingénieuse idée de faire passer des musiques de sensibilisation sur la paix, le pardon, la cohésion sociale, la parenté à plaisanterie, la foi, la réconciliation etc. Même les documentaires et les séries TV étaient instructifs pendant cette période. Cela, à mon avis aura permis, à un degré que se soit d’apaiser nos cœurs, d’adoucir nos mœurs et surtout de méditer sur notre sort.

BF1, TNB, Ouaga Fm Pulsar Fm, et bien d’autres qui n’ont pas reçu la visite des bourreaux, ont largement diffusé les musiques de nos artistes possédant des tubes à thèmes pacifiques. Hamed Papus, Jah Vérithy,Amety Meria, Daisy,Akouandambou, Thaliane, Bezou,Wendy, Yoni, Toussy, Dez Altino, Freeman, Alif Naaba, Barsa 1er, Imilo Lechanceux, Floby, Sana Bob, Biba Ouassin, Bil Aka Kora et bien d’autres…Je tire mon chapeau à ces différents acteurs des médias et de la culture qui ont contribué un temps soit peu à faire passer le message qu’il faut au moment où il faut.

Je suis convaincu que cette panoplie de clips à thème a permis à bon nombre d’entre nous, notamment nos forces vives, de mettre «beaucoup» d’eau dans leur vin.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top